Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:04

Pologne Les corps des spéléologues seront remontés

Deux spéléologues polonais étaient coincés dans un gouffre des monts Tatras depuis le week-end dernier. Leurs corps ont été retrouvés et seront ramenés à la surface.

Les secouristes devront utiliser des explosifs pour élargir le passage jusqu'aux corps.

Les secouristes devront utiliser des explosifs pour élargir le passage jusqu'aux corps. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des secouristes polonais sont partis samedi en hélicoptère pour le gouffre Wielka Sniezna, dans les monts Tatras, pour tenter de remonter à la surface les corps de deux spéléologues qui y ont été bloqués le week-end dernier, a annoncé le chef des secours en montagne.

M. Jan Krzysztof a confirmé aux journalistes que ses hommes étaient parvenus dans la nuit de jeudi à vendredi à retrouver d'abord un, ensuite le deuxième corps.

Il a précisé que les efforts pour remonter les victimes risquaient de prendre longtemps, ajoutant que la sécurité des secouristes, obligés de passer par des galeries très étroites, était désormais prioritaire. Ces derniers devront utiliser à nouveau des explosifs pour élargir les passages les plus difficiles.

Bloqués par la montée des eaux

Les deux hommes étaient entrés la semaine passée dans le gouffre Wielka Sniezna, le plus étendu et le plus profond de Pologne, en compagnie de quatre autres spéléologues, qui en sont ressortis samedi et ont donné l'alerte après avoir été séparés de leurs deux compagnons.

Selon les secouristes, ils ont été bloqués par une soudaine montée des eaux qui a pu aussi provoquer une brusque hausse de pression de l'air. Leurs chances de survie ont été jugées faibles en raison de la basse température, autour de 4 degrés centigrades, régnant dans le gouffre.

Les monts Tatras ont été le théâtre d'une autre tragédie cette semaine: lors d'un très violent orage jeudi, la foudre a tué cinq personnes - quatre touristes polonais dont deux enfants et un tchèque, mort du côté slovaque de la montagne - et fait plus de cent cinquante blessés - brûlés ou touchés par des éclats de pierre, voire précipités dans le vide. (afp/nxp)

Créé: 24.08.2019, 15h12

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.