Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Afghanistan Les talibans tuent près de vingt soldats et policiers

Des combattants du mouvement islamiste ont mené deux assauts contre des postes de police ce lundi dans le nord-est de l'Afghanistan.

L'attaque des talibans dans la province de Takhar aurait duré cinq heures. (Photo d'illustration)

L'attaque des talibans dans la province de Takhar aurait duré cinq heures. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un vingtaine de policiers, soldats et miliciens pro-gouvernementaux ont été tués dans deux assauts des talibans, ont indiqué lundi des responsables, alors que Kaboul et les insurgés se préparent à des discussions inédites afin de définir l'avenir du pays en guerre depuis 40 ans.

Dans la province de Takhar (nord-est), «les talibans ont attaqué plusieurs postes de police et la maison du chef de police du district», a déclaré à l'AFP Khalil Assir, le chef de la police de la province. Six soldats ainsi que 13 policiers et miliciens anti-gouvernementaux ont été tués dans l'assaut qui a duré cinq heures, a-t-il précisé.

Un mariage était en cours dans la maison du chef de police mais «la police l'a bravement défendue et empêché les talibans d'atteindre la célébration», en tuant certains, a ajouté Khalil Assir.

Selon Mohammad Azam Afzali, un membre du conseil de la province, les combats ont duré au moins 7 heures, et 17 policiers et miliciens ont été tués par les insurgés, qui ont capturé plusieurs avant-postes.

Les talibans n'ont pas encore officiellement réagi.

Six soldats tués

Dimanche soir, six soldats ont été tués dans une autre attaque des rebelles, contre un poste de l'armée afghane dans la province de Zaboul (Sud), selon un communiqué du ministère de la Défense.

Quatre personnes ont également été blessées lorsqu'une bombe attachée à un véhicule a explosé à Kaboul lundi matin, selon le ministère de l'Intérieur. L'attaque n'a pas été revendiquée pour l'instant.

Négociations

Ces violences interviennent alors que les tractations se poursuivent en vue de démarrer des négociations entre le gouvernement afghan et les talibans.

Ces derniers ont accepté de discuter avec Kaboul dans un accord signé avec les Etats-Unis à Doha le 29 février, mais ce dialogue, censé débuter à Oslo le 10 mars, a été retardé par des désaccords, notamment au sujet d'un échange de prisonniers et de la composition de l'équipe de négociateurs proposée par le gouvernement afghan.

Aucune nouvelle date d'ouverture de ces négociations inter-afghanes n'a été annoncée. La semaine dernière, des responsables du gouvernement afghan avaient annoncé qu'une rencontre avec les talibans afin de discuter de l'échange de prisonniers devait avoir lieu «dans les prochains jours». (afp/nxp)

Créé: 30.03.2020, 14h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.