Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 19:44

États-Unis Pour Trump, le sort des États-Unis est «en jeu»

Malmené depuis le début de l'affaire ukrainienne, Donald Trump estime que la procédure d'«impeachment» menace son pays.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président américain Donald Trump, visé par une enquête en vue de le destituer, a affirmé samedi à ses partisans que le sort de son pays était «en jeu comme jamais auparavant». Dans une vidéo, il affirme que «les démocrates veulent prendre votre liberté».

Ce message a été délivré sur Twitter, dans l'une des attaques quasi quotidiennes du chef de l'Etat contre ses adversaires démocrates. Ceux-ci ont lancé mardi la procédure d'«impeachment» en raison de ses demandes insistantes auprès du président ukrainien pour nuire à un rival à la présidentielle de 2020, Joe Biden.

«Les démocrates veulent prendre vos armes, ils veulent prendre votre couverture santé, ils veulent prendre votre voix, ils veulent prendre votre liberté», affirme le président depuis la Maison Blanche. «Nous ne pourrons jamais laisser faire ça», ajoute-t-il. «Parce que (le sort de) notre pays est en jeu comme jamais auparavant. Tout cela est très simple. Ils essaient de m'arrêter parce que je me bats pour vous. Et je ne laisserai jamais faire ça».

Accusations «injustes»

Dans d'autres tweets, Donald Trump a répété ses imprécations contre ceux qui ont lancé la procédure de destitution, une «chasse aux sorcières». Il a aussi estimé que le parlementaire à la tête, Adam Schiff, «en train de le diffamer et de l'accuser injustement», devait «démissionner du Congrès».

Les élus démocrates ont sommé vendredi le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo de leur livrer des documents nécessaires à leur enquête sur Donald Trump, et prévoient de mener leurs premiers interrogatoires dans la semaine, en commençant par cinq responsables du département d'Etat.

Parmi ceux-ci ils souhaitent entendre l'ancienne ambassadrice en Ukraine, Marie Yovanovitch, que Donald Trump a limogée selon des informations de presse en raison de son opposition aux manoeuvres du président pour faire pression sur Kiev et obtenir une enquête de l'Ukraine sur les activités de la famille Biden. (ats/nxp)

Créé: 29.09.2019, 03h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.