Dimanche 8 décembre 2019 | Dernière mise à jour 09:30

Corée du Nord Premier show aérien, en dépit des sanctions

Malgré les mises en garde occidentales, Pyongyang fera bien voler ses avions ce week-end.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelques semaines seulement après son cinquième essai nucléaire, la Corée du Nord organise ce week-end son premier show aérien public, civil et militaire.

L'industrie aéronautique du régime est toutefois visée dans une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le «Wonsan Air Festival International Friendship» (Festival international aérien amical de Wonsan) dure deux jours. Il est organisé sur l'aéroport Kalma, un ancien aérodrome militaire rénové l'an dernier pour favoriser le tourisme autour de la ville portuaire de Wonsan (est).

Sa tenue était programmée avant le 5e essai nucléaire nord-coréen effectué le 9 septembre, qui a déclenché l'ire des Etats-Unis et de leurs alliés occidentaux et asiatiques, et la menace de nouvelles sanctions internationales.

Le show a débuté par une démonstration aérienne d'un... hélicoptère militaire américain, un Hughes MD-500 - un des nombreux appareils acquis dans les années 1980 par Pyongyang via un pays tiers afin de contourner les restrictions américaines à l'exportation vers la Corée du Nord.

Pyongyang a des ressources

L'industrie aéronautique de la Corée du Nord est visée dans une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU adoptée après le 4e essai nucléaire nord-coréen le 6 janvier. Le texte interdit aux Etats membres des Nations unies de vendre ou de fournir à la Corée du Nord du carburant pour aéronefs.

Selon un récent rapport de l'Institut de recherche américain Nautilus for Security and Sustainability, la Corée du Nord a cependant suffisamment de ressources internes pour entretenir une flotte aérienne, notamment en raison d'un faible nombre d'exercices organisés chaque année.

Après l'hélicoptère Hughes, l'avion le plus performant de la chasse aérienne nord-coréenne, un MiG-29 Fulcrum de première génération de fabrication russe, a enchaîné plusieurs figures avec des passages assourdissants à basse altitude au-dessus des spectateurs. Le reste de l'aviation nord-coréenne est surtout constitué de copies chinoises antiques de MiG-17, MiG-19 ou autres MiG-21.

Les aéroports nord-coréens sont en général soumis à une haute sécurité mais pour ce premier festival aérien public l'accès à l'aéroport Kalma a été ouvert à plusieurs milliers de spectateurs, à des médias étrangers et à plusieurs centaines de passionnés d'aviation venus d'une vingtaine de pays. (ats/nxp)

Créé: 24.09.2016, 13h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.