Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 19:55

Russie Punks en prison pour une «prière» anti-Poutine

Deux activistes du mouvement des «Pussy Riot» risquent gros pour avoir dénoncé les liens trop prononcés à leur goût entre l’Eglise orthodoxe et le Kremlin.

La vidéo de l'action dans la cathédrale du Saint-Sauveur.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 21 février dernier, cinq membres de ce groupe punk formé après l’annonce de la nouvelle candidature de Poutine à la présidence, en septembre 2011, ont investi la cathédrale du Saint-Sauveur, à Moscou, vêtus d’habits et de cagoules fluos. Avec en tête une idée de prière bien spéciale : l’idée des membres des Pussy Riot était de demander, en chanson, à la Vierge Marie d’intervenir pour libérer la Russie de son «homme fort» et futur nouveau président, Vladimir Poutine. Une vidéo a immortalisé la scène. Les musiciennes, qui pratiquent un rock assez furieux et basique, entendaient aussi dénoncer la trop grande richesse du clergé.

L’action a été perçue comme une violation flagrante de l’ordre public et une incitation à la haine religieuse par le pouvoir. Ce dernier a fait interpeller plusieurs activistes, dont deux mamans qui attendent leur audience prévue à la fin avril. Ces dernières ont entamé une grève de la faim, comme le relève « Libération».

Une nébuleuse

Pour Yaroslav Nikitenko, activiste écologique dont les propos ont été relayés par le «Nouvel Observateur», rien ne prouve que les deux femmes étaient présente de la cadre de l’action de la cathédrale. Selon lui, leurs familles respectives reçoivent des menaces de mort depuis l’action. Il relève toutefois que l’Eglise orthodoxe s’est prononcée contre l’incarcération des jeunes femmes.

Les Pussy Riot seraient au cœur d’une nébuleuse d’artistes plus ou moins radicaux, anti-Poutine et féministes, notamment. Un ancien membre de Voina, un groupe qui avait fait parler de lui en 2007 en dessinant un pénis géant sur un pont situé en face du bâtiment des services secrets russe, a notamment filmé l’action à la cathédrale. Divers concerts des Pussy Riot ont déjà fait scandale, organisés sur des lieux symboliques pour défier le pouvoir.

Créé: 13.03.2012, 12h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.