Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 00:28

Papouasie-Nouvelle-Guinée Séisme de magnitude 7 et alerte tsunami

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a été frappée mercredi soir par un séisme de magnitude 7. Un raz-de-marée pourrait submerger ses côtes.

L'épicentre du tremblement de terre, qui s'est produit à 20h48 GMT à une profondeur de près de 40 kilomètres, est situé à 125 kilomètres à l'est de la ville de Kimbe, affirme l'USGS.

L'épicentre du tremblement de terre, qui s'est produit à 20h48 GMT à une profondeur de près de 40 kilomètres, est situé à 125 kilomètres à l'est de la ville de Kimbe, affirme l'USGS. Image: Google Maps

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un séisme de magnitude 7 a frappé l'île de Nouvelle-Bretagne en Papouasie-Nouvelle-Guinée, déclenchant une alerte au tsunami, a annoncé mercredi l'Institut américain de géophysique (USGS).

L'épicentre du tremblement de terre, qui s'est produit à l'aube (22h48 en Suisse) à une profondeur de près de 40 kilomètres, est situé à 125 kilomètres à l'est de la ville de Kimbe, affirme l'USGS. Au moins deux répliques d'une magnitude supérieure à 5,0 se sont produites peu après.

Le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique a prévenu qu'un raz-de-marée pourrait déferler sur les côtes de ce pays et les îles Salomon. Les vagues devraient monter à moins de 0,3 mètre, avec une amplitude variable selon les îles.

Selon un porte-parole du Bureau de gestion des catastrophes naturelles papouasien à Port Moresby, il n'y avait pas de dégâts rapportés dans l'immédiat, mais des rapports pourraient parvenir plus tard dans la journée.

L'USGS a estimé sur son site internet qu'il y avait une «faible probabilité de victimes et de dégâts» à la suite du tremblement de terre. Mais, a-t-il rappelé, «des séismes récents dans cette région ont provoqué des catastrophes subséquentes comme des tsunamis, des glissements de terrain et des coulées de boue qui ont pu contribuer à des pertes en vies humaines».

La Papouasie-Nouvelle-Guinée, située sur la «ceinture de feu», zone sismique redoutable, se remet encore d'un séisme de magnitude 7,5 dans l'intérieur des terres, qui avait tué au moins 125 personnes, et coupé du monde certains villages de montagne. (afp/nxp)

Créé: 11.10.2018, 00h29

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.