Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 15:13

Corse Un millier de personnes aux obsèques de l'avocat assassiné

Quelque 150 avocats en robe noire, venus de toute la France et un millier de personnes ont rendu vendredi un dernier hommage à Antoine Sollacaro, dans le village corse de Propriano.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des avocats de Corse, mais aussi d'autres régions françaises, de hauts magistrats, de nombreux élus et dirigeants politiques de tous bords ont assisté à l'office, suivi à l'extérieur de l'église par une foule venue de toute l'île.

Une minute de silence a été observée dans tous les tribunaux de France.

L'avocat de 63 ans, proche des milieux nationalistes et considéré par ses pairs comme un brillant pénaliste, a été tué mardi matin de neuf balles de gros calibre par deux hommes circulant à moto toujours activement recherchés.

A Ajaccio, les enquêteurs de la police judiciaire ont poursuivi leurs investigations pour tenter d'élucider ce 15e assassinat depuis le début de l'année en Corse.

Grand banditisme

L'enquête pourrait s'orienter vers la piste du grand banditisme, notamment au regard du mode opératoire portant la signature de tueurs très expérimentés, a-t-on indiqué de source judiciaire.

Les enquêteurs, qui se sont rendus au cabinet et au domicile de Me Sollacaro, examinent aussi certains dossiers sur lesquels travaillait la victime.

Le meurtre de Me Sollacaro a provoqué dans l'île une onde de choc qui s'est propagée jusqu'à Paris et le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a exhorté jeudi les Corses à "se rebeller" contre ces assassinats "qui durent depuis trop longtemps" et contre "les mafias". (afp/nxp)

Créé: 19.10.2012, 19h45

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.