Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 17:30

Allemagne Un président de région élu par l'extrême droite

Mercredi, un tabou politique est tombé dans un des Länder allemand.

Thomas Kemmerich fait parti du FDP.

Thomas Kemmerich fait parti du FDP. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour la première fois, un président d'un des Länder allemands, la Thuringe, a été élu mercredi grâce aux voix de l'extrême droite, faisant tomber un tabou politique dans l'histoire d'après-guerre du pays. La gauche radicale était pourtant arrivée en tête lors des élections en octobre.

Mais à la surprise générale, c'est le candidat du petit parti libéral FDP, Thomas Kemmerich, qui a été désigné à une très courte majorité pour diriger cette région de l'ex-RDA.

Devancé d'une voix

Après des mois de tractations, le ministre-président sortant Bodo Ramelow, de la gauche radicale Die Linke, pensait pouvoir se faire reconduire à la tête d'une coalition minoritaire de gauche. Sauf que le vote, à bulletins secrets, a viré au cauchemar pour lui: il a finalement été devancé d'une voix par Thomas Kemmerich.

Cet homme de 54 ans a bénéficié du soutien surprise des voix de tous les élus du parti anti-migrants et anti-élites Alternative pour l'Allemagne (AfD), et de celles de la plupart des membres du parti conservateur (CDU) de la chancelière Angela Merkel.

Tollé dans le pays

«C'est la première fois dans l'histoire de la République fédérale d'Allemagne, qu'un ministre-président d'Etat régional est élu avec les voix de l'AfD», a indiqué le politologue allemand Andre Brodocz.

Jusqu'ici les partis traditionnels de droite et de centre-droit en Allemagne, comme la CDU ou le FDP, ont toujours refusé toute coopération ou alliance avec l'extrême droite. Avec cette élection, la digue a de facto rompu et ces deux formations se retrouvent en position fort embarrassantes, alliées à l'extrême droite dans un Etat régional allemand.

L'affaire suscite un tollé dans le pays. Le président de la gauche radicale Bernd Riexinger a parlé d'un «tabou brisé». «Où en sommes-nous arrivés pour voir le FDP faire élire un des siens avec les voix des fascistes?», s'est-il emporté.

Avis partagés

«Incroyable! L'élection aujourd'hui de Thomas Kemmerich [...] avec les votes de l'AfD n'est pas un accident, mais une violation délibérée des valeurs fondamentales de notre pays», lui a fait écho la dirigeante écologiste Katrin Göring-Eckardt.

Mais même au sein du FDP, les avis sont partagés: si le vice-président du parti Wolfgang Kubicki a parlé d'un «grand succès», la députée Marie-Agnes Strack-Zimmermann a elle pris ses distances, parlant d'une issue «inacceptable et insupportable» pour tout démocrate.

Appel à de nouvelles élections

Le parti conservateur allemand d'Angela Merkel a appelé mercredi à de nouvelles élections dans l'Etat régional de Thuringe après que ses élus locaux ont mêlé leurs voix à celles de l'extrême droite pour désigner le futur chef du gouvernement régional. «Le mieux pour la Thuringe serait de nouvelles élections», a déclaré le secrétaire général du parti Union chrétienne-démocrate (CDU), Paul Ziemiak, suite à cette élection du ministre-président régional qui a brisé un tabou et créé un séisme politique dans le pays.

Il a parlé d'«une journée noire pour la Thuringe», en rappelant que le parti de la chancelière avait pour principe d'exclure toute alliance ou coopération avec celui d'extrême droite Alternative pour l'Allemagne, tant au niveau national que régional. «Il est du coup d'autant plus grave de voir que des élus CDU ont assumé le fait qu'une élection puisse se faire avec des nazis», s'est-il emporté. Il a accusé l'antenne locale de son parti en Thuringe d'avoir «enfreint» les règles édictées au plan national. (ats/nxp)

Créé: 05.02.2020, 16h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.