Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 21:50

Vestiges Un temple géant découvert en Ukraine

Des archéologues ont découvert les fondations d’un édifice vieux de 6000 ans qui mesurait 80 m de long et de 20 m de large: une mise au jour inédite en Europe.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des archéologues ukrainiens ont découvert ce qui pourraient être les vestiges du plus vieux temple européen d’envergure. Les fouilles, qui se déroulent près du village de Nebelivka, au centre-est de l’Ukraine, ont en effet permis de mettre au jour les fondations d’un bâtiment long d’environ 80 m et large de 20 mètres, construit il y a près de 6000 ans. Aucun bâtiment aussi vieux ayant une taille de cette importante n’avait encore été trouvé en Europe.

La construction serait l’œuvre du peuple dont la civilisation a été nommée Cucuteni-Trypillia. Cette culture a donné naissance, dans la région de Tcherkassy (au centre de l’Ukraine), entre 5000 et 2700 av. J.-C., aux premiers centres urbains de l’Europe. La plus grande de leurs agglomérations pouvait abriter 10 000 à 15 000 personnes sur 4,5 km2 dans 2 700 maisons, dont certaines avaient des dimensions impressionnantes, de 300 à 600 mètres de long.

Les archéologues ont aussi trouvé des quantités de figurines à l’effigie humaine ainsi que des os d’animaux ayant servi à des sacrifices autour du temple de Nebelivka.

Créé: 28.10.2014, 11h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.