Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:32

Etats-Unis Une note sexiste met à mal Google

Un ingénieur de la firme a rédigé et fait circuler un mémo sexiste à l'interne. Rendu public samedi, le texte suscite la polémique. Vidéo.

Vidéo: Catherine Cochard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Samedi, les sites Motherboard, Recode et Gizmodo ont publié un document interne à Google qui montre qu’au royaume de la tech, certains clichés perdurent. Rédigé par un ingénieur de l’entreprise, le texte dit en substance que, pour des raisons biologiques, les femmes ne sont pas faites pour des jobs dans la tech.

Selon l’auteur, les hommes possèdent des aptitudes naturelles pour l’informatique alors que les femmes sont plus à l’aise «dans le social et l’artistique». Il dit aussi que le taux élevé de problèmes d’anxiété chez les femmes explique pourquoi elles sont sous-représentées dans des postes clés et exigeants en terme de stress.

«Assez à l'aise pour partager un tel texte»

Cela faisait déjà plusieurs jours que le manifeste sexiste circulait à l’interne sans qu’aucune mesure ne soit prise par Google. Suite à la publication du document, Danielle Brown et Ari Balogh, deux cadres de la firme, ont chacun pris position dans un email envoyé aux employés. Tous les deux ont condamné le contenu du texte et ont rappelé les efforts répétés de Google pour défendre la diversité.

Ce weekend, le débat a migré sur les réseaux sociaux. Parmi les réactions, celle d’Erica Baker, une ex-employée de Google, qui dit que ce type de comportement n’est pas nouveau. Ce qui l’inquiète c’est qu’un «employé se sente suffisamment en sécurité pour écrire et partager un tel texte à l’interne».

A l’instar de la plupart des entreprises de la Silicon Valley, Google fait face à un problème récurrent relatif à la diversité de ses employés. En juin, un rapport annuel de Google montrait que 69% des salariés sont des hommes et 56% sont blancs.

(nxp)

Créé: 07.08.2017, 14h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters