Lundi 25 mars 2019 | Dernière mise à jour 15:32

Zimbabwe Université à 1 milliard en l'honneur de Mugabe

Le gouvernement zimbabwéen a annoncé la construction d'un campus pour un prix exorbitant, alors que le pays traverse une grave crise économique.

Le président zimbabwéen et son épouse Grace a déjà commencé à faire campagne pour la prochaine élection en 2018.

Le président zimbabwéen et son épouse Grace a déjà commencé à faire campagne pour la prochaine élection en 2018. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le gouvernement zimbabwéen a annoncé mercredi la construction d'une université «Robert Mugabe» nommée en l'honneur du chef de l'Etat. Le coût des travaux se monte à un milliard de dollars dans un pays pourtant miné par une grave crise économique depuis plusieurs années.

«Le gouvernement a approuvé la construction de l'université Robert Gabriel Mugabe. Il ne peut y avoir de meilleure reconnaissance du leadership exemplaire de notre président et de son investissement dans l'éducation», a déclaré Jonathan Moyo, ministre de l'Enseignement supérieur.

Financement obscur

Huit cents millions de dollars serviront à la construction de cette université, à Mazowe, une ville située à 36 kilomètres au nord-ouest de la capitale Harare.

Deux cents millions viendront s'ajouter pour financer un fonds universitaire pour la recherche et l'innovation a expliqué le ministre Moyo, sans préciser comment le pays lourdement endetté allait pouvoir payer une telle somme.

Le campus devrait se spécialiser dans l'enseignement des sciences, de la technologie et la formation d'ingénieurs.

Pas une exception

Cette université est loin d'être le premier édifice public à porter le nom du président de 93 ans. Une école d'administration, une rue de la capitale ou encore une autoroute vers sa ville natale portent déjà le nom du plus vieux président en exercice dans le monde.

Des militants pro-Mugabe réclament d'ailleurs régulièrement que l'aéroport d'Harare soit également rebaptisé.

Président centenaire?

Malgré son âge canonique, Robert Mugabe, arrivé au pouvoir en 1980 lors de l'indépendance du Zimbabwe de la Grande-Bretagne a déjà prévu de se représenter aux prochaines élections en 2018. Ses voyages médicaux réguliers vers Singapour alimentent néanmoins toutes sortes de rumeurs au Zimbabwe.

Pour l'heure, il a refusé de nommer un successeur et assure pouvoir gouverner jusqu'à ses 100 ans.

Sous son régime autoritaire, le Zimbabwe s'est considérablement appauvri et traverse actuellement une grave crise de liquidités. (afp/nxp)

Créé: 09.08.2017, 14h20

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.