Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 16:39

France/Grande-Bretagne D'une seule voix contre les armes chimiques

Les chefs d'Etat français et britannique Emmanuel Macron et Theresa May ont appelé dimanche la communauté internationale à renforcer l'interdiction des armes chimiques.

Theresa May fait front commun avec son homologue français pour appeler la communauté internationale à condamner fermement tout usage de l'arme chimique. (photo d'illustration)

Theresa May fait front commun avec son homologue français pour appeler la communauté internationale à condamner fermement tout usage de l'arme chimique. (photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Moins d'un mois après l'attaque sur la ville de Douma en Syrie, les Français et Britanniques s'accordent pour renforcer l'interdiction de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie ou ailleurs.

«Il y a 21 ans, la Convention sur l'interdiction des armes chimiques a banni l'usage, le développement, la production et le stockage de ces armes terribles. Emmanuel Macron et moi réaffirmons notre attachement à cet accord, et appelons les autres nations à se joindre à notre position ferme: nous ne devrions jamais revenir en arrière», a tweeté au même moment le 10 Downing Street à Londres.

«Attaque mise en scène»

La Convention est entrée en vigueur le 29 avril 1997. L'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) chargée de la mettre en oeuvre rassemble 192 pays et siège à La Haye. La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont lancé le 14 avril dernier des frappes d'une ampleur inédite contre le régime syrien de Bachar el-Assad, qu'ils accusent d'avoir mené une semaine auparavant une attaque chimique présumée sur la ville de Douma, près de Damas.

Selon une délégation syrienne qui s'est exprimée jeudi devant l'OIAC, l'attaque était une mise en scène. L'intervention de la délégation syrienne a été vertement critiquée par la France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis. (ats/nxp)

Créé: 29.04.2018, 16h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.