Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 00:03

Proche-orient Un ado palestinien tué par l'armée israélienne

Des soldats israéliens ont abattu un jeune de 15 ans dans des heurts en Cisjordanie occupée, au lendemain de la mort de l'un des leurs.

Zaïd Qaysia, 15 ans, a été tué par un tir à balle réelle dans la tête par des soldats israéliens

Zaïd Qaysia, 15 ans, a été tué par un tir à balle réelle dans la tête par des soldats israéliens Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un adolescent palestinien a été tué mercredi par l’armée israélienne dans des heurts dans le sud de la Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère palestinien de la Santé. Cela s'est déroulé peu de temps après l’arrivée en Israël du secrétaire d’État américain Mike Pompeo pour une visite éclair.

Zaïd Qaysia, 15 ans, a été tué par un tir à balle réelle dans la tête par des soldats israéliens, dans le camp Al-Fawar, près de Hébron, a indiqué un porte-parole du ministère palestinien à l’AFP, précisant que quatre autres Palestiniens avaient été blessés dans les affrontements.

«Violente émeute»

Un soldat israélien a été légèrement blessé par un jet de pierre, a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué.

«Pendant une opération pour appréhender des suspects impliqués dans des activités terroristes dans le camp de réfugiés d’Al-Fawar, une violente émeute a éclaté», a déclaré l’armée, rapportant des jets de pierres, de cocktails Molotov et d’engins explosifs, et des «coups de feu entendus sur place».

«L’armée a riposté en utilisant des moyens de dispersion anti-émeute et en tirant à balles réelles», a-t-elle ajouté, se disant «au courant d’informations selon lesquelles un Palestinien a été tué et un certain nombre blessés».

Situation tendue

L’incident survient au lendemain de la mort d’un soldat israélien dans le nord de la Cisjordanie, tué par un jet de pierre palestinien lors d’une opération nocturne de l’armée qui a arrêté des suspects palestiniens. Quelques heures plus tard, c’est une attaque au couteau qui avait été déjouée au point de passage militaire de Qalandiya, entre Israël et le centre de la Cisjordanie.

Il survient aussi au jour de la visite du chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, arrivé en matinée à l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv.

Il doit s’entretenir à Jérusalem avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son ex-rival électoral Benny Gantz, avant l’investiture jeudi du nouveau gouvernement d’union formé après un accord entre les deux hommes politiques israéliens.

Discussion sur l’Iran

Le responsable américain doit discuter avec eux de la mise en oeuvre du plan du président Donald Trump pour le Proche-Orient, présenté en janvier dernier, et qui prévoit notamment l’annexion par Israël de la vallée du Jourdain et de colonies juives en Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis 1967.

Le gouvernement d’union doit présenter à partir du 1er juillet une feuille de route pour le suivi de ce plan fustigé par les Palestiniens, du Fatah laïc aux islamistes du Hamas.

Il sera aussi question d’Iran, ennemi numéro 1 de l’État hébreu, et de la pandémie de nouveau coronavirus.

En se rendant à Jérusalem, Mike Pompeo, dont c’est le premier de déplacement en près de deux mois, devient l’un des premiers hauts responsables d’une grande puissance à renouer avec les déplacements internationaux malgré la pandémie.

AFP & LeMatin.ch

Créé: 13.05.2020, 10h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.