Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 12:22

Russie Affaire Golounov: deux policiers limogés

L'arrestation du journaliste d'investigation russe Ivan Golounov a fait réagir jusqu'au président Vladimir Poutine, jeudi.

Les charges pesant contre le journaliste Ivan Golounov ont été levées.

Les charges pesant contre le journaliste Ivan Golounov ont été levées. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président russe Vladimir Poutine a limogé jeudi deux responsables policiers impliqués dans l'arrestation du journaliste d'investigation Ivan Golounov. Il avait été accusé de trafic de drogue avant d'être disculpé après la mobilisation de la société civile.

Le général-major Iouri Deviatkine, chef du département de lutte contre le trafic de drogue de la ville de Moscou, et le général-major Andreï Poutchkov, responsable des forces de l'ordre dans le district ouest de Moscou, «sont relevés des fonctions qu'ils exercent», indique ce décret. Le ministre russe de l'Intérieur Vladimir Kolokoltsev avait annoncé mardi, quelques heures après la levée des charges pesant sur Ivan Golounov, qu'il allait demander à Vladimir Poutine de relever les deux responsables de leurs fonctions.

Selon Vladimir Kolokoltsev, les policiers ayant procédé à l'arrestation ont pour leur part été suspendus le temps de l'enquête.

Enquête sur la corruption

Journaliste du site internet d'information Meduza, connu pour ses enquêtes sur la corruption à la mairie de Moscou ou les malversations dans des secteurs opaques comme le microcrédit et les pompes funèbres, Ivan Golounov avait été arrêté il y a une semaine puis assigné à résidence samedi. Cette affaire a eu une immense résonnance en Russie, les soutiens d'Ivan Golounov dénonçant une affaire montée de toutes pièces pour faire cesser ses enquêtes.

Une marche de soutien, mercredi, a été réprimée. Elle s'est soldée par plus de 400 interpellations à Moscou. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2019, 15h17


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde