Dimanche 16 décembre 2018 | Dernière mise à jour 17:44

Grande-Bretagne Affaire Skripal: le nettoyage commence

Neuf sites, dont trois situés dans le centre de Salisbury, ont été identifiés par la police anti-terroriste comme devant être traités par des spécialistes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les opérations de nettoyage ont démarré mardi à Salisbury, ville du sud-ouest de l'Angleterre où l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés à l'agent innervant début mars, a annoncé le gouvernement britannique dans un communiqué.

Une «très petite quantité» de cet agent, identifié comme étant de la famille du Novitchok, a été utilisée dans cette attaque, a précisé le ministère de l'Environnement (Defra), selon lequel il se présentait sous «forme liquide».

La plus forte concentration du produit a été retrouvée dans la maison de Sergueï Skripal, a précisé le Defra lors d'un point presse.

Neuf sites identifiés

Au total neuf sites, dont trois situés dans le centre-ville, ont été identifiés par la police anti-terroriste comme devant être traités par des spécialistes. Parmi eux figurent le pub The Maltings et le restaurant Zizzi, où les Skripal ont pris un verre puis déjeuné le 4 mars, peu avant d'être découverts inconscients sur un banc public proche, a précisé le gouvernement dans son communiqué.

Mardi, la zone entourant les tombes de l'épouse et du fils de Skripal a été rouverte au public après «une enquête poussée et des tests établissant qu'elle n'avait pas été contaminée».

Les autres sites potentiellement contaminés resteront fermés jusqu'à la fin des opérations de nettoyage tandis que le reste de la ville «ne présente pas de danger pour les habitants et les visiteurs», a affirmé le gouvernement.

Un «certain nombre de mois»

Le travail de nettoyage inclut des tests, le retrait de certains éléments susceptibles d'avoir été contaminés et un nettoyage chimique à l'issue duquel de nouveaux tests seront menés, ce qui pourrait prendre «un certain nombre de mois».

L'état de Sergueï Skripal, 66 ans, est en constante amélioration, mais il reste hospitalisé, selon l'hôpital de Salisbury. Sa fille Ioulia, 33 ans, a, elle, pu sortir de l'hôpital. Londres a imputé la responsabilité de l'empoisonnement à Moscou qui clame de son côté son innocence. (afp/nxp)

Créé: 17.04.2018, 14h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.