Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 10:10

Afrique Fin de l'épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo

L'Organisation mondiale de la santé a confirmé l'annonce des autorités congolaises. A noter que cette région est un foyer séparé de désastre sanitaire en Afrique de l'Ouest.

ARCHIVES - Le virus doit son nom à une rivière du nord de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre), où il a été identifié en 1976.

ARCHIVES - Le virus doit son nom à une rivière du nord de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre), où il a été identifié en 1976. Image: AFP

Galerie photo

Mobilisation internationale face à l'épidémie Ebola

Mobilisation internationale face à l'épidémie Ebola La communauté internationale est en alerte, alors que l'OMS a décrété l'état d'urgence sanitaire face à l'épidémie Ebola.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'épidémie d'Ebola est «terminée en République démocratique du Congo», a confirmé ce vendredi 21 novembre l'Organisation mondiale de la santé dans un communiqué, une semaine après l'annonce faite par les autorités congolaises.

Epidémie distincte de l'Afrique de l'Ouest

Apparue au mois d'août dans une région enclavée de la province de l'Équateur (nord-ouest), l'épidémie a contaminé 66 personnes dont 49 n'ont pas survécu, selon les chiffres officiels.

Au 20 novembre, 42 jours se sont écoulés depuis que le dernier cas négatif a été recensé permettant, selon les standards de l'OMS, d'annoncer la fin de l'épidémie dans une région. La durée d'incubation du virus Ebola est de 21 jours.

L'épidémie apparue en RDC était distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest, et qui, selon le dernier bilan de l'OMS publié mercredi a fait 5.420 morts.

Sida et Ebola sont partis d'Afrique centrale

Comme le sida, parti de Kinshasa dans les années 1920 avant de se propager à la planète, selon une récente étude sur les origines du VIH, Ebola s'est d'abord manifesté en Afrique centrale.

Le virus doit son nom à une rivière du nord de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre), où il a été identifié en 1976.

Depuis, cinq espèces ont été répertoriées (Zaïre, Soudan, Bundibugyo, Reston, Forêt de Taï), la première étant particulièrement redoutable, avec des taux de mortalité pouvant atteindre 90% chez l'homme (autour de 70% pour l'épidémie actuelle), selon l'OMS.

L'épidémie en Afrique de l'Ouest:

(afp/nxp)

Créé: 21.11.2014, 14h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.