Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 10:56

France Il aide une migrante enceinte, il est poursuivi

Un homme devait être entendu mercredi, après avoir aidé des migrants qui traversaient la frontière franco-italienne.

Le Col de l'Echelle est une voie fréquentée par les migrants, mais pas sans danger.

Le Col de l'Echelle est une voie fréquentée par les migrants, mais pas sans danger. Image: Keystone

Galerie photo

 Crise migratoire: le drame des migrants en Méditerranée (Juillet 2017-24 juin 2018))

Crise migratoire: le drame des migrants en Méditerranée (Juillet 2017-24 juin 2018)) Les migrants et les réfugiés traversent la Méditerranée pour atteindre l'Italie ou la Grèce.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un bénévole venant en aide aux migrants faisait une ronde dans les Hautes-Alpes, à la frontière franco-italienne, samedi. Dans le secteur du Col de l'Echelle, cet ancien pisteur-secouriste est tombé sur six personnes, dont une famille nigériane: un père avec ses deux aînés de cinq et deux ans, ainsi que son épouse, enceinte de huit mois et demi.

«Il y avait une maman, portée par deux autres migrants parce qu’elle ne pouvait plus marcher, et le papa qui portait deux enfants», se souvient le bénévole, dont le témoignage a été relayé par le Dauphiné libéré.

Il risque 5 ans de prison

La jeune femme de 21 ans étant prise de contractions, le bon samaritain décide de les conduire en voiture à l'hôpital. Mais le véhicule est stoppé à l'entrée de Briançon pour un contrôle. Là, les versions divergent. L'ex-pisteur estime que les forces de l'ordre ont tergiversé avant d'appeler les pompiers, arrivés une heure après. Une version contestée par les douaniers.

La femme est finalement transférée dans un centre hospitalier où elle donne naissance à un petit Daniel, entourée de ses proches qu'elle avait réclamés. Mais le bienfaiteur, lui, doit rendre des comptes à la justice, comme le rappelle le Huffington Post. Il risque 30'000 euros d'amende (quelque 35'000 francs) et cinq ans de prison. Son crime? Avoir transporté des personnes en situation irrégulière, selon le Dauphiné libéré. Il était auditionné mercredi. Une centaine de personnes se sont rassemblées en soutien à son action.

Et le bénévole, cité par le Huffington Post, de résumer: «La migration, ce n'est pas une croisière en quête d'exotisme». (cbx/nxp)

Créé: 14.03.2018, 15h47

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.