Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 19:13

Diplomatie L'Albanie expulse l'ambassadeur d'Iran

Tirana a expulsé l'ambassadeur d'Iran et un diplomate iranien pour leur implication «dans des activités nuisant à la sécurité» nationale.

Image: Google Maps.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ambassadeur d'Iran à Tirana et un autre diplomate iranien ont été expulsés pour leur implication «dans des activités nuisant à la sécurité» nationale, a-t-on annoncé mercredi de sources officielles albanaise et américaine.

«L'activité des diplomates iraniens est contraire au statut diplomatique et la décision de les déclarer persona non grata a été prise après des consultations avec des pays alliés», a déclaré à la presse la porte-parole du ministère, Edlira Prendi.

Aucune information sur ces activités des deux diplomates n'a été fournie à Tirana. Le ministère a également refusé de révéler les noms des suspects et leurs fonctions. Cependant, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a annoncé dans un tweet qu'il s'agit de l'ambassadeur iranien.

Attaqué déjouée lors d'un match de foot

«Le Premier ministre albanais Edi Rama vient d'expulser l'ambassadeur iranien, signalant aux dirigeants de l'Iran que leur soutien au terrorisme ne sera pas toléré», lit-on dans le message de John Bolton.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a de son côté salué la décision du chef du gouvernement albanais d'expulser «deux agents iraniens qui préparaient une attaque terroriste en Albanie».

Selon la chaîne de télévision albanaise privée Top Channel, les deux diplomates sont soupçonnés d'être liés à la préparation par des islamistes d'une attaque terroriste déjouée en novembre 2016, lors d'un match de football des sélections albanaise et israélienne.

Ce match, comptant pour les qualifications du Mondial-2018, aurait dû être disputé à Shkodra, dans le nord de l'Albanie, mais il a finalement eu lieu à Elbasan (centre), pour des raisons de sécurité. Une vingtaine de suspects avaient alors été arrêtés en Albanie et au Kosovo.

Huit islamistes condamnés

Huit islamistes, sept Albanais kosovars et un Albanais de Macédoine, ont été condamnés en mai par un tribunal au Kosovo à des peines allant jusqu'à 10 ans de prison pour avoir préparé cette attaque contre la sélection de football israélienne et ses supporteurs. Deux d'entre eux avaient plaidé coupable.

Les relations entre l'Albanie et l'Iran sont considérées comme «correctes» par Tirana. Le ministre albanais des Affaires étrangères, Ditmir Bushati, s'était rendu en janvier 2017 à Téhéran. Lors de cette visite, les deux pays s'étaient engagés à renforcer leurs relations.

A la demande des Etats-Unis et de l'ONU, l'Albanie a accueilli depuis 2013 environ 3000 membres du groupe d'opposition iranien les Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) qui se trouvaient en Irak. Ils vivent actuellement dans un campement dans le nord-ouest de l'Albanie.

Fondés en 1965 avec l'objectif de renverser le régime du shah puis le régime islamique après la Révolution de 1979, les Moudjahidine ont été chassés d'Iran dans les années 1980 et ont été accueillis en Irak par l'ex-président Saddam Hussein. Le dernier groupe avait quitté l'Irak en septembre 2016. (afp/nxp)

Créé: 20.12.2018, 00h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.