Lundi 11 décembre 2017 | Dernière mise à jour 08:24

Harcèlement sexuel Amazon suspend le chef de ses studios

Le responsable de sa filiale consacrée aux films et aux séries, accusé de harcèlement sexuel, a été mis à pied par Amazon.

Roy Price, chef d'Amazon Studios, «est en congé avec effet immédiat». (Image d'archive)

Roy Price, chef d'Amazon Studios, «est en congé avec effet immédiat». (Image d'archive) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Amazon a suspendu jeudi le responsable de sa filiale consacrée aux films et aux séries, accusé de harcèlement sexuel par une productrice au moment où Hollywood se livre à un grand déballage sur les pratiques d'abus sexuels dans le milieu du divertissement. Roy Price, chef d'Amazon Studios, «est en congé avec effet immédiat», a indiqué un porte-parole du géant américain de la distribution en ligne.

Cette décision fait suite à une interview accordée à l'hebdomadaire The Hollywood Reporter par Isa Hackett, productrice pour la série Le maître du haut château (The man in the high castle) diffusée sur la plateforme de vidéo à la demande d'Amazon. Elle y affirme avoir reçu à plusieurs reprises, lors d'une soirée en juillet 2015, des avances de la part de M. Price, 51 ans.

Fille de l'écrivain Philip K. Dick, auteur du roman dont la série est adaptée, Mme Hackett reproche au responsable d'Amazon d'avoir dans un premier temps évoqué des suggestions obscènes dans un taxi les conduisant à cette fête. Il aurait par la suite, selon l'interview, persisté dans ses avances alors même que la productrice avait clairement fait part de son manque d'intérêt, étant lesbienne, mariée et mère de famille.

Mme Hackett, âgée de 50 ans, affirme avoir évoqué le comportement de M. Prince avec des responsables d'Amazon Studios. Une enquête aurait été lancée mais elle n'en a jamais connu les conclusions.

Rose McGowan interpelle Amazon

Cette accusation fait écho aux reproches adressés sur Twitter par l'actrice Rose McGowan au PDG d'Amazon Jeff Bezos. Selon elle, l'entreprise l'a ignorée quand elle a accusé de viol Harvey Weinstein, le magnat d'Hollywood au coeur d'un gigantesque scandale sexuel. Dans une avalanche de tweets postés jeudi, elle affirme avoir à plusieurs reprises prévenu Amazon du comportement du célèbre producteur et demandé à l'entreprise de cesser sa collaboration avec lui. Elle se serait vue répondre que ses accusations «n'avaient pas été prouvées».

Rose McGowan est l'une des actrices citées dans un article du New York Times comme ayant passé un accord amiable avec Harvey Weinstein après un incident. «@jeffbezos, je vous implore de cesser de financer les violeurs, les pédophiles présumés et les harceleurs sexuels. J'adore Amazon mais il y a des pourritures à Hollywood», écrit-elle notamment jeudi sur le réseau social.

L'entreprise a indiqué être «en train d'étudier ses options pour les projets actuellement en cours avec The Weinstein Company.» (afp/nxp)

Créé: 13.10.2017, 05h24


Sondage

Charité: Faites-vous des dons à des œuvres de bienfaisance?





Sondage

Craignez-vous des problèmes dimanche avec le nouvel horaire CFF?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.