Vendredi 20 septembre 2019 | Dernière mise à jour 19:58

Etats-Unis Des anticapitalistes manifestent torse et seins nus à Washington

Quelque 200 militants anticapitalistes d'Occupy DC - certains torse et seins nus - ont manifesté samedi soir devant un grand hôtel de la capitale où était réuni le gratin de la ville, dont Barack Obama.

Les indignés de Washington sont lr dernier bastion visible de la protestation aux Etats-Unis depuis l'éviction des militants du square Zuccotti à New York.

Les indignés de Washington sont lr dernier bastion visible de la protestation aux Etats-Unis depuis l'éviction des militants du square Zuccotti à New York.

Galerie photo

Les Femen défient Davos

Les Femen défient Davos Des militantes du mouvement ukrainien Femen, célèbres pour défiler seins nus, ont brièvement manifesté samedi à Davos.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les manifestants entendaient protester contre une menace d'expulsion lundi de leur village de tentes de McPherson Square, situé non loin de la Maison Blanche. Devant l'hôtel cinq étoiles où se déroulait le gala annuel du très fermé Alfalfa Club, les manifestants ont dansé et sauté devant des policiers perplexes.

Au premier rang des danseurs et malgré la température hivernale se trouvaient plusieurs jeunes femmes aux seins nus, dont l'une avait écrit sur son ventre les mots "liberté d'expression". Des jeunes gens s'étaient également dénudés jusqu'à la ceinture.

Des agents du NPS (National Park Service) ont fait savoir vendredi aux campeurs qu'ils comptaient faire appliquer à partir de lundi l'interdiction de camper la nuit dans le McPherson Square. Ils l'avaient toléré jusqu'à présent.

Signes d'agacement

Le mouvement d'occupation anticapitaliste, qui a commencé en septembre à New York avec Occupy Wall Street, se partage à Washington entre deux campements: Occupy DC sur le square McPherson, et Occupy Washington DC sur Freedom Plaza. Les deux sont proches de la Maison Blanche dans le centre ville.

Les autorités, longtemps bienveillantes, ont montré récemment des signes d'agacement devant la persistance du mouvement d'occupation à Washington, dernier bastion visible de la protestation depuis l'éviction des militants du square Zuccotti à New York.

Arrestations en Californie

A Oakland (Californie), plus de 200 manifestants anti-Wall Street ont été interpellés par la police. Celle-ci a fait usage de gaz lacrymogènes pour empêcher samedi un millier d'entre eux de prendre d'assaut la mairie et d'autres bâtiments du centre ville.

Certains des manifestants, refusant l'ordre de dispersion donné par les autorités, ont jeté des pierres et divers projectiles sur les forces de l'ordre. La police locale a fait état dans un communiqué de quatre blessés - trois policiers et un manifestant - et de trois voitures vandalisées, ainsi que de vitrines de magasins brisées. (ats/nxp)

Créé: 29.01.2012, 15h56

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.