Samedi 18 novembre 2017 | Dernière mise à jour 16:38

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

10 Commentaires

Ouais bon, faut pas oublier qu'aux USA, un "abus sexuel" peut être un French Kiss donné par un jeune de 20 ans à une jeune de 17 (et vice-versa). Avant de crier au loup, faudra peut-être se donner la peine de vérifier de quoi il s'agit. Accessoirement je trouve bizarre que dans un pays où être quérulent est une qualité, ça n'ait jamais éclaté au grand jour...


Décidément, ils sévissent vraiment partout les prédateurs sexuels. Comme ce sont des faits qui se produisent dans le monde entier, il ne s'agit pas que d'une affaire d'éducation ou de religion mais proviennent peut-être de réflexes d'âges anciens, d'époques ou les structures du "vivre ensemble" n'étaient pas établies. Des cerveaux arriérés, grosso modo.


Hallucinant comme le matin censure dès que ca ne va pas dans leur sense..je compte jusqu à 3 avant que vous enleviez ce comm aussi ?


D'où la fameuse devise "Toujours prêts".....


Scouts, prêtres, moines, curés... Même combat


Même en les castrant médicalement (physique ou avec des médicaments) ils restent dangereux. La souffrance est des deux cotés : patients et soignants.La Seule, et bien, la SEULE solution est qu'ils renoncent à s'aprocher des enfants, évitant les parcs à jeux, les sorties d'écoles et j'en passe.....mais je suis heureuse, malgré l'inmense travail des soignants, je connais un,oui UN, qui s'en en sorti

2 Recommandation 0 Signaler un abus

vous oubliez les entraîneurs sportifs, les professeurs de musique, les chauffeurs de car et toutes les autres occasions où des adultes sont en contact avec des jeunes. ce n'est pas une question de religion, mais de nature humaine. c'est universel.

13 Recommandation 0 Signaler un abus

Et des abus homosexuels... pour eux qui "interdisent" l'homosexualité à leurs membres!


A quand la même chose en Suisse? Parce que des cas identiques chez les scouts suisses, les jeunes chrétiens ou au catéchisme il y en a pléthore ici aussi!


Ah bon ? Comme c'est étonnant...



Retour à l'article