Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 22:22

Justice Fusillade de Charleston: l'accusé plaide non coupable

Le jeune Américain blanc de 21 ans accusé d'avoir ouvert le feu dans une église de Charleston a décidé de plaider non coupable.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'auteur de la fusillade de Charleston, en Caroline du Sud, a décidé vendredi 31 juillet de plaider non coupable, au moins à titre temporaire, pour les chefs d'accusation de crimes racistes retenus contre lui par la justice fédérale. Il avait tué neuf personnes le mois dernier.

Son principal avocat a affirmé qu'il ne pouvait pas conseiller à son client de plaider coupable, comme ce dernier souhaitait le faire avant que le ministère de la Justice n'annonce son intention de demander ou non la peine de mort dans cette affaire.

Plus de 33 chefs d'accusation retenus

Lors de l'audience de vendredi, à laquelle ont assisté des proches de victimes et des survivants du massacre, les magistrats ont fait la lecture des 33 chefs d'accusation retenus par les juges fédéraux.

Ces chefs s'ajoutent à ceux retenus par l'Etat de Caroline du Sud, pour lesquels il peut également encourir la peine de mort. Les procureurs n'ont pas encore pris de décision à ce sujet.

Le jeune Américain blanc de 21 ans est accusé d'avoir ouvert le feu dans la nuit du 17 au 18 juin dernier dans l'église Emanuel African Methodist Episcopal Church de Charleston, fréquentée par la communauté noire. (ats/nxp)

Créé: 31.07.2015, 20h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.