Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 13:36

Ouragan Sandy New York reprend doucement des couleurs

Son célèbre marathon a finalement été annulé après une vive polémique. Mais New York et l'Etat New Jersey voisin se remettent peu à peu du passage dévastateur de l'ouragan Sandy.

Le métro, qui transporte habituellement 5,5 millions de voyageurs par jour, ne descend toujours pas en-dessous de la 34e rue.

Le métro, qui transporte habituellement 5,5 millions de voyageurs par jour, ne descend toujours pas en-dessous de la 34e rue. Image: Keystone

Galerie Photos

Les dégâts sont énormes après le passage de Sandy

Les dégâts sont énormes après le passage de Sandy Près de 48 heures après le passage de l'ouragan, certains sites de la côte est des USA ont été ravagés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après s'être obstiné toute la journée, Michael Bloomberg a finalement annulé le marathon vendredi soir, cédant devant les protestations de ses administrés et de certains élus, qui y voyaient un affront aux sinistrés et aux victimes de Sandy. La tempête a fait au moins 95 morts aux Etats-Unis et au Canada, dont 41 à New York.

Bien que des centaines de milliers de New-Yorkais soient toujours privés d'électricité, de chauffage ou d'eau, Michael Bloomberg entendait suivre l'exemple de son prédécesseur Rudy Giuliani, qui avait maintenu la course après les attentats du 11 septembre 2001.

47'000 coureurs

Mais les protestations se faisaient de plus en plus virulentes. «Ceux qui veulent courir, nous leur demandons de venir à Coney Island et de livrer de l'eau et de la nourriture en haut des immeubles résidentiels», s'était emporté le démocrate Domenic Recchia, conseiller municipal local.

Même réaction indignée du républicain Michael Grimm, élu de New York à la Chambre des représentants: «Des gens sont morts, des familles n'ont plus de logement, et la ville se soucie du marathon?». Quelque 47'000 coureurs venus du monde entier, qui ont souvent réservé et payé des mois à l'avance, devaient s'élancer dimanche du célèbre pont Verrazzano.

L'électricité revient

Côté électricité, la situation s'est toutefois nettement améliorée dans la ville. Le courant était rétabli samedi matin dans la majeure partie de Manhattan à New York, a annoncé le distributeur local Con Edison. Des dizaines de milliers de New-Yorkais en restent toutefois privés dans les quatre autres arrondissements de la ville.

Con Edison a précisé que son objectif pour le week-end était de rétablir l'électricité dans les écoles pour lundi, et dans les bureaux de vote pour mardi (dans les bâtiments accessibles), jour de l'élection présidentielle. Certaines parties de l'agglomération new- yorkaise ne devraient pas retrouver la lumière avant le 11 novembre.

Problème de l'essence

Aux automobilistes qui patientent des heures devant les rares stations-service ouvertes, M. Bloomberg a aussi promis des progrès. Un pipeline alimentant New York doit recommencer à amener du carburant aux pompes et une péniche bloquée dans le port avec 64'000 barils de pétrole a été remise en service.

Car le problème numéro un est de trouver de l'essence, surtout dans les banlieues et dans les petites villes du New Jersey où vivre sans voiture est impossible. La patience des automobilistes, qui font jusqu'à trois heures de queue pour remplir leur réservoir ou un jerrycan pour leur générateur, est à bout et des altercations tendues éclatent parfois.

Les critiques se concentrent aussi sur les fournisseurs d'électricité, qui peinent à reconnecter des milliers de lignes abattues par le vent ou noyées par les crues. Car sans électricité, l'eau n'arrive pas dans les gratte-ciels, le chauffage manque, et les rames de métro restent à l'arrêt dans les quartiers touchés.

Le gouverneur Andrew Cuomo a de nouveau mis en garde les fournisseurs vendredi: «Les gens paient leur facture et ils ont droit à des résultats». Les opérateurs de télécoms continuent aussi d'avoir des difficultés pour couvrir les zones les plus touchées. Selon le numéro deux du marché, Verizon, la réparation des dégâts «pourrait prendre un certain temps».

Covoiturage obligatoire

Côté transports, les autobus circulent normalement et le métro et les trains de banlieue ont repris progressivement. Mais le métro, qui transporte habituellement 5,5 millions de voyageurs par jour, ne descend toujours pas en-dessous de la 34e rue.

Pour limiter les embouteillages, la police a fait respecter vendredi un covoiturage obligatoire (au moins trois personnes par véhicule) sur les ponts menant à Manhattan. La mesure a été levée vendredi soir. Les célèbres taxis jaunes de New York, moins nombreux que d'ordinaire par manque de carburant, étaient autorisés à prendre plusieurs passagers qui se partagent la course. (ats/nxp)

Créé: 03.11.2012, 14h39


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.