Lundi 21 août 2017 | Dernière mise à jour 08:22

Argentine Nouveau cas de fillette enceinte

Enceinte de plus de 6 mois, une fillette de 11 ans a été hospitalisée samedi. C'est le deuxième cas révélé en deux jours dans le pays.

En deux jours, deux cas de grossesse avancée de fillettes ont défrayé la chronique en Argentine. (Photo d'illustration)

En deux jours, deux cas de grossesse avancée de fillettes ont défrayé la chronique en Argentine. (Photo d'illustration)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un nouveau cas de grossesse avancée d'une fillette, âgée de 11 ans, a été révélé samedi par des médias argentins, 48 heures à peine après qu'un cas similaire a secoué l'opinion publique.

La petite fille, enceinte de 25 semaines (plus de six mois), a été hospitalisée dans la ville de Tunuyan, dans la province de Mendoza (ouest du pays), ont rapporté les médias locaux. Selon des sources policières citées par ces médias, son beau-père est soupçonné de l'avoir violée.

Auparavant, une fillette de 10 ans avait été hospitalisée alors qu'elle se plaignait de douleurs abdominales. Les médecins de l'hôpital de Mendoza ont découvert qu'elle en était à sa 32e semaine de grossesse (huit mois).

Tests génétiques

A l'issue de l'audition de la fillette, la procureure en charge du dossier, Cecilia Bignert, a ordonné vendredi l'arrestation de l'oncle de la fillette, âgé de 23 ans. Ce dernier, qui pourrait être incarcéré pour «abus sexuel aggravé», sera soumis à des tests génétiques.

L'avortement est interdit en Argentine, mais autorisé lorsque la grossesse est le fruit d'un viol ou qu'elle met en danger la vie de la mère. Toutefois, le parquet a estimé que l'avortement de la petite fille de 10 ans n'était pas possible en raison de l'avancement de la grossesse. Les parents de la fillette devront décider s'ils veulent prendre soin du bébé ou le faire adopter. (afp/nxp)

Créé: 13.08.2017, 04h01


Sondage

Pensez-vous qu'on vous met trop de pression au travail?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.