Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 07:49

Mexique Privés d'armes, les policiers s'équipent de lance-pierres

Une manifestation a été organisée à Alvarado pour protester contre une décision gouvernementale jugeant inaptes les policiers au port d'arme.

Le maire d’Alvarado Bogar Ruiz Rosas avec un lance-pierres pour protester contre la décision du gouvernement.

Le maire d’Alvarado Bogar Ruiz Rosas avec un lance-pierres pour protester contre la décision du gouvernement. Image: Alvarado Municipal Government

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après avoir passé des tests d'aptitudes, seuls 30 des 130 membres du département de police d'Alvarado, au Mexique, ont été jugés aptes au service et au port d'arme. Un résultat qui a incité le gouvernement local à prononcer le désarmement desdits policiers.

Furieux contre cette décision, Bogar Ruiz Rosas, maire de la municipalité mexicaine, a dénoncé une vendetta politique de la part du gouverneur de l'État, dont le fils est en lice pour la mairie. «[Cette décision] ne peut être comprise que de manière politique, s'est-il indigné lors d'un discours relayé par The Guardian. Nous devons être préparés à travailler de manière professionnelle.»

En guise de protestation, le maire a donc décidé de munir symboliquement les policiers non armés de lance-pierres. Avec un petit sac de pierres comme munitions.

(Le Matin)

Créé: 29.06.2018, 13h58

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.