Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 20:51

Mexique Arrestation du meurtrier présumé de Javier Valdez

Le ministère de l'Intérieur mexicain a annoncé l'arrestation du meurtrier présumé du journaliste Javier Valdez, tué l'an dernier.

Javier Valdez, un journaliste réputé âgé de 50 ans, avait été tué le 15 mai 2017 en plein jour près de son bureau dans sa ville natale de Culiacan (nord-ouest du Mexique). (Photo d'archives)

Javier Valdez, un journaliste réputé âgé de 50 ans, avait été tué le 15 mai 2017 en plein jour près de son bureau dans sa ville natale de Culiacan (nord-ouest du Mexique). (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le meurtrier présumé du journaliste mexicain Javier Valdez - spécialiste reconnu du narcotrafic et pigiste pour l'AFP - assassiné en mai 2017, a été arrêté, a annoncé lundi le ministre de l'Intérieur mexicain, Alfonso Navarrete.

«Tout à l'heure, ils ont arrêté l'auteur présumé du meurtre du journaliste Javier Valdez, qui a malheureusement perdu la vie l'année dernière à Sinaloa», a écrit M. Navarrete sur son compte Twitter. Les porte-parole du ministère de l'Intérieur n'ont pas fourni plus de détails sur cette interpellation conduite conjointement par la police et le parquet.

Ce journaliste réputé, âgé de 50 ans, avait été tué le 15 mai 2017 en plein jour près de son bureau dans sa ville natale de Culiacan (nord-ouest du Mexique), dans l'Etat de Sinaloa, fief du cartel du narcotrafiquant Joaquin «El Chapo» Guzman, actuellement incarcéré aux Etats-Unis.

Javier Valdez était pigiste depuis une décennie pour l'AFP, correspondant du quotidien La Jornada et fondateur de l'hebdomadaire Riodoce. Il couvrait la guerre de succession au sein du cartel de Sinaloa depuis l'extradition en janvier 2017 vers les États-Unis de Joaquin «El Chapo» Guzman. Son travail d'investigation sur le narcotrafic lui avait valu d'être distingué par le comité de protection des journalistes en 2011 à New York.

Plus de 100 journalistes ont été tués au Mexique depuis 2000, selon les associations de défense de la liberté d'expression. En 2017, au moins 11 d'entre-eux ont été tués au Mexique, selon l'ONG Reporters sans frontière.

Fin mars, l'ONU et l'AFP ont annoncé le lancement d'un prix annuel de journalisme au Mexique à la mémoire des reporters Miroslava Breach et Javier Valdez, tous deux assassinés en 2017 dans ce pays. Le prix Breach-Valdez vise à «reconnaître la carrière de journalistes mexicains qui se sont distingués dans la défense des droits de l'homme». Il sera remis le 3 mai à Mexico, à l'occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse. (afp/nxp)

Créé: 24.04.2018, 05h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.