Lundi 6 avril 2020 | Dernière mise à jour 19:55

WikiLeaks Assange dénonce le «procès-spectacle» de Manning

Le fondateur de WikiLeaks, l'Australien Julian Assange, réfugié à l'ambassade d'Equateur à Londres, a condamné mardi «le procès-spectacle» du soldat américain Bradley Manning.

Le soldat Bradley Manning encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Le soldat Bradley Manning encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le soldat américain est accusé d'être à l'origine de la fuite, au profit du site internet, de 700'000 documents classifiés américains.

«Le procès en cour martiale du prisonnier politique le plus important de l'histoire moderne des Etats-Unis a enfin commencé», a déclaré Julian Assange dans un communiqué diffusé sur le site de WikiLeaks.

Le cyber-militant australien dénonce le fait que le soldat américain, jugé depuis lundi sur la base militaire de Fort Meade, dans le Maryland, près de Washington, soit poursuivi, selon lui, pour «le crime de dire la vérité».

«Ce n'est pas de la justice. Ca ne peut en aucun cas être de la justice. Le verdict a été rendu il y a longtemps», a-t-il poursuivi.

«Spectacle de vengeance inutile»

«Il est juste de qualifier ce qui arrive à Bradley Manning de +procès-spectacle+», a-t-il écrit.

«C'est un exercice de relations publiques destiné à fournir au gouvernement (américain) un alibi pour la postérité. C'est un spectacle de vengeance inutile, une mise en garde théâtrale aux personnes ayant une conscience», écrit-il encore.

«Lorsque le fait de communiquer avec la presse revient à +aider l'ennemi+, c'est +l'information des peuples+ qui devient criminelle», a-t-il encore jugé.

Si le gouvernement américain arrive à prouver que les milliers de documents classés secret défense que Bradley Manning a divulgués sont parvenus entre les mains d'Al-Qaïda, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Il a plaidé coupable de 10 chefs d'accusation sur les 22 qui pèsent contre lui mais s'est dit innocent des charges les plus lourdes de «collusion avec l'ennemi» ou de «publication sur internet de renseignements militaires en sachant qu'ils seront accessibles à l'ennemi».

Plus importante fuite

L'accusation porte sur la fuite de quelque 700'000 documents classifiés, l'une des plus importantes de l'histoire des Etats-Unis.

Julian Assange, âgé de 41 ans, s'est réfugié le 19 juin 2012 à l'ambassade équatorienne afin d'échapper à une extradition vers la Suède pour une affaire de viol, dans laquelle il clame son innocence.

Ce dernier craint d'être à terme transféré vers les Etats-Unis et d'y encourir la peine de mort ou la prison à vie pour la divulgation de documents confidentiels sur WikiLeaks. (afp/nxp)

Créé: 04.06.2013, 18h32

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.