Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 00:27

Honduras Au moins 26 morts dans le naufrage d'un bateau

En mer des Caraïbes, un bateau de pêche a chaviré, faisant au moins 26 morts. 47 personnes ont survécu.

Le capitaine du navire a succombé dans le naufrage après avoir donné l'alerte, selon des informations de la presse hondurienne. (Photo d'illustration)

Le capitaine du navire a succombé dans le naufrage après avoir donné l'alerte, selon des informations de la presse hondurienne. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au moins 26 pêcheurs sont morts mercredi dans le naufrage d'un navire au large du Honduras, en mer des Caraïbes, a annoncé l'armée. «On nous confirme qu'il y a 47 survivants et 26 morts», a déclaré le capitaine José Meza, porte-parole de l'armée du Honduras.

Il a précisé tenir ses informations de la Force navale, présente au large de la région de la Mosquitia (est), où a eu lieu le naufrage. Le navire Wallie avait quitté le port Gracias a Dios pour l'ouverture de la saison de pêche à la langouste et a coulé pour des raisons encore inconnues près de l'île de Cayo Gorda, à environ 30 ou 40 milles nautiques du Cap Gracias a Dios, a indiqué l'officier.

Les corps des naufragés et les rescapés seront transférés à Puerto Lempira, chef-lieu du département de Gracias a Dios, a ajouté le porte-parole de l'armée. Le capitaine du navire a succombé dans le naufrage après avoir donné l'alerte, selon des informations de la presse hondurienne.

Enquête ouverte

Un autre bateau de pêche, le Mr. Francesli, avait fait naufrage dans la même zone quelques heures avant et quarante personnes ont été secourues alors que le navire n'avait qu'une capacité théorique de 31 personnes à bord, a indiqué le capitaine Meza.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ces naufrages, a déclaré à la chaîne de télévision HCH le directeur de la marine marchande du Honduras, Juan Carlos Rivera. La collecte d'informations est rendue difficile par le caractère reculé de la région de la Mosquitia, a-t-il souligné.

Les permis de navigation ont été suspendus à plusieurs reprises à des bateaux de pêche en raison du dépassement de capacité des navires, a encore relevé Juan Carlos Rivera. (afp/nxp)

Créé: 04.07.2019, 01h45

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.