Jeudi 28 mai 2020 | Dernière mise à jour 21:11

Afghanistan Barack Obama prolonge d'un an la mission de combat

Cette décision serait motivée par l'avancée de l'Etat islamique, qui contrôle de larges bandes de territoires syriens et irakiens. Les troupes restant sur place peuvent combattre directement les talibans et leurs alliés.

Des GI dans la province de Kunar en Afghanistan. Ils vont rester et combattre un an de plus.

Des GI dans la province de Kunar en Afghanistan. Ils vont rester et combattre un an de plus. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Barack Obama a prolongé d'un an la mission de combat des troupes américaines en Afghanistan et a signé un ordre en ce sens ces dernières semaines, selon le New York Times. Cette décision serait motivée par l'avancée de l'Etat islamique, qui contrôle de larges bandes de territoires syriens et irakiens.

Jusqu'à présent, la position officielle était que les opérations de combat cesseraient à la fin de cette année, et que les 9800 soldats américains (accompagnés de quelque 3000 soldats d'Allemagne, Italie et autres pays) restant sur place à cette date n'avaient qu'une mission de soutien et de formation aux forces afghanes.

Mais selon le quotidien américain citant vendredi un haut responsable sous couvert d'anonymat, M. Obama a signé récemment un ordre autorisant les troupes restant sur place à combattre directement les talibans et leurs alliés en cas de menaces à leur encontre ou à l'encontre du gouvernement afghan.

«Les militaires ont obtenu ce qu'ils voulaient»

Cet ordre autorise également un soutien aérien, y compris d'avions de combats, de bombardiers et de drones, pour ces missions.

Les conseillers civils du président, explique le journal, étaient opposés à ce changement de stratégie, mais «les militaires ont obtenu ce qu'ils voulaient», selon le responsable cité.

Un autre haut responsable a toutefois souligné qu'il ne serait plus question de patrouilles régulières visant les talibans. Les opérations ne viseront plus les talibans «que s'ils menacent directement les Etats-Unis et les forces de la coalition internationale en Afghanistan ou s'ils aident directement al-Qaïda», a-t-il expliqué.

Crainte de l'Etat islamique

Ce changement, selon le New York Times, est en partie lié à l'avancée rapide de l'organisation Etat islamique (EI) en Irak, ce qui a provoqué des critiques accusant M. Obama d'avoir retiré les troupes américaines d'Irak avant que l'armée irakienne ne soit vraiment préparée à faire face à des attaques islamistes.

Le nouveau président afghan, Ashraf Ghani, semble également plus ouvert à l'idée de missions variées pour les troupes américaines restant en Afghanistan que ne l'était son prédécesseur Hamid Karzaï.

Il reste actuellement 27'000 soldats américains en Afghanistan. Au plus fort des combats, ils étaient plus de 100'000. (smk/ats/nxp)

Créé: 22.11.2014, 09h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.