Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:18

Etats-Unis L'explosion au Texas a fait au moins 14 morts

Les équipes de secours sont toujours à la recherche de survivants dans les décombres des maisons soufflées mercredi par une violente explosion à l'usine d'engrais de West, au Texas.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Parmi les 14 personnes tuées, les secouristes payent un lourd tribut.

Quatre membres du personnel médical qui s'étaient rendus précipitamment sur place pour tenter de maîtriser un incendie dans l'usine figurent dans la liste des victimes. Cinq pompiers bénévoles sont officiellement répertoriés comme «portés disparus» mais sont vraisemblablement morts, ajoute le maire Tommy Muska.

On ignore toujours la cause exacte de la catastrophe qui, en plus des 14 morts, a fait plus de 160 blessés. L'explosion a eu la puissance d'un séisme de magnitude 2,1 qui a été ressenti à 80 km, selon l'institut géologique américain.

Boule de feu

Apparemment provoquée par un incendie dont l'origine reste inconnue, la déflagration a projeté une boule de feu de 30 m de diamètre. «C'est comme si une bombe nucléaire avait explosé», a déclaré à CNN le maire de West.

Des pompiers combattaient depuis vingt minutes un incendie mercredi soir dans l'usine lorsque l'explosion s'est produite dans cette localité à 32 km de Waco. La déflagration a détruit 60 à 80 habitations, soufflé un complexe de 50 appartements et laissé un paysage de ruines et de bâtiments calcinés. L'école de West, située à trois cents mètres environ de l'usine, a subi d'importants dégâts.

Le gouverneur du Texas, Rick Perry, a parlé d'un «scénario de cauchemar» et a décrété l'état de catastrophe dans le comté de McLennan. Il a indiqué qu'il allait demander une aide fédérale au président Barack Obama.

L'usine d'engrais se trouvait dans un quartier à forte population, précise la police. L'entreprise West Fertilizer avait stocké dans l'usine 270 tonnes de nitrate d'ammonium (ou ammonitrate) ainsi que des produits chimiques «extrêmement dangereux», dont de l'ammoniac, en 2012, selon un rapport remis par l'entreprise au gouvernement du Texas.

Fumées toxiques

Les autorités s'inquiètent aussi de la qualité de l'air en raison des fumées potentiellement toxiques. L'Aviation civile a instauré une zone d'exclusion aérienne au-dessus de l'usine et la Garde nationale a dépêché une vingtaine d'experts pour traquer un éventuel nuage toxique au-dessus de la ville de West, peuplée à 75% d'habitants d'origine tchèque depuis la fin du 19e siècle.

Selon le Centre de contrôle des maladies, mélanger de l'ammoniac à de l'eau produit un nuage toxique. Lorsque l'ammoniac est en contact avec l'air, cela donne un mélange explosif.

Aucune hypothèse négligée

Pour leur enquête, les autorités n'excluent aucune hypothèse. «Nous ne disons pas qu'il s'agit d'un crime, mais nous n'en savons rien. Ce qui veut dire que jusqu'à ce que nous sachions qu'il s'agit d'un accident industriel, nous travaillerons comme s'il s'agissait d'un crime», a déclaré un des enquêteurs, trois jours après les attentats de Boston.

Peu après l'explosion de l'usine, le porte-parole des pompiers Don Yeager avait confié que l'origine en était encore indéterminée mais qu'elle pourrait être due à de l'ammoniac. L'usine n'avait pas été inspectée par les responsables de l'Etat du Texas depuis 2006. Cette année-là, une plainte avait été déposée en raison d'une odeur d'ammoniac.

Le régulateur américain des matériaux dangereux et des oléoducs avait du reste infligé en 2012 une amende à West Fertilizer pour un manque de sécurité dans le transport, et non pas le stockage, d'ammoniac.

Coïncidences de dates

Vendredi 19 avril marque le 20e anniversaire de la fin du siège d'une secte à Waco, ville voisine, qui avait coûté la vie à 76 personnes. Et ce jour est aussi l'anniversaire de l'attentat d'Oklahoma City, qui avait vu un sympathisant d'une organisation d'extrême droite tuer à l'explosif 168 personnes dans un immeuble du gouvernement fédéral, le 19 avril 1995.

Le Texas a déjà connu des catastrophes industrielles par le passé. En 1947, 3200 tonnes de nitrate d'ammonium avaient explosé à bord d'un navire dans le port de Texas City, faisant près de 600 morts. Plus récemment, une explosion dans une raffinerie de British Petroleum (BP) à Texas City a fait 15 morts et plus de 170 blessés en 2005. (ats/nxp)

Créé: 19.04.2013, 06h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.