Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 13:52

Présidentielle américaine J-3: sprint final de Romney et Obama dans les Etats-clé

Mitt Romney et Barack Obama, au coude à coude depuis des semaines, disputent ce week-end le sprint final de leur campagne dans les Etats pivots (»swing States»).

Obama et Romney sont au coude à coude dans les sondages.

Obama et Romney sont au coude à coude dans les sondages. Image: Reuters

Galerie Photos

Obama vu par le photographe de la Maison Blanche

Obama vu par le photographe de la Maison Blanche Peter Souza suit le président depuis ses débuts 2009, tant en public qu'en privé. Il a livré au Time sa vision du mandat d'Obama.

Galerie Photos

La campagne de Mitt Romney en images

La campagne de Mitt Romney en images Le candidat républicain parcours inlassablement les Etats américains pour tenter de battre Obama le 6 novembre. Sa campagne en images.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les deux candidats à la présidentielle tentent d’y influencer les indécis, et d’encourager leurs partisans à se rendre aux urnes.

La carte électorale américaine semble encore ardue à conquérir pour le candidat républicain Mitt Romney. Son week-end a commencé dans le New Hampshire, le seul Etat indécis du Nord-Est, région généralement acquise aux démocrates. Il y a renouvelé, comme un refrain, sa promesse oecuménique de collaborer avec l’opposition en cas de victoire.

Ton conciliant

Son ton conciliant et «au-dessus des partis» tranche avec la campagne très conservatrice qu’il avait menée pendant les primaires républicaines et le début de sa campagne contre le président.

Dans une vidéo publicitaire, Mitt Romney s’en est d’ailleurs pris à Barack Obama, qui avait affirmé la veille que voter représentait la «meilleure vengeance». «Il a demandé à ses partisans de voter pour une vengeance, une vengeance. Au lieu de cela, je demande aux Américains de voter pour l’amour de notre pays», a lancé Mitt Romney lors d’un meeting dans l’Ohio.

L’épicentre de l’Ohio

Dans un système de suffrage universel indirect décompté Etat par Etat, les territoires pouvant basculer d’un côté ou de l’autre sont courtisés par les deux camps. L’Ohio est considéré comme le plus décisif: aucun républicain n’a réussi à s’installer à la Maison Blanche sans le remporter. Mitt Romney ne s’y est pas trompé, puisque c’est dans cet Etat qu’il a mis en scène le lancement de sa dernière offensive vendredi soir.

«L’Ohio est l’épicentre, nous allons nous assurer que nous (le) remportons et nous allons reconquérir la Maison Blanche», a-t-il affirmé à West Chester, reconnaissant l’aspect crucial d’un Etat où, malgré une campagne acharnée, il n’a jusqu’ici pas réussi à dépasser M. Obama dans les sondages.

Ce dernier ne laisse rien au hasard: après avoir passé toute la journée de vendredi dans l’Ohio, il doit y effectuer son premier arrêt samedi. Il y reviendra dimanche et lundi, conscient du fait que s’il barre la route à son adversaire, ce dernier devra remporter quasiment tous les autres Etats-clé.

Marathon présidentiel

M. Romney possède un ancrage dans le New Hampshire grâce à sa maison de vacances dans la localité huppée de Wolfeboro, mais là aussi, il accuse un petit retard dans les intentions de vote, tout comme dans l’Iowa (centre) où il s’arrêtera brièvement à Dubuque.

Coïncidence, Barack Obama, engagé comme son adversaire dans une course sans aucun temps mort qui limite les repos nocturnes à une poignée d’heures, va lui aussi faire campagne à Dubuque, peu après M. Romney.

Il sera auparavant passé par Milwaukee (Wisconsin) et conclura sa journée par une grande réunion nocturne à Bristow en Virginie, dans un amphithéâtre de 25’000 places, aux côtés de son prédécesseur démocrate Bill Clinton qui se démène sur le terrain en sa faveur.

Confiance démocrate

Les démocrates ont affiché leur confiance ces derniers jours. Les républicains ont quant à eux mis en avant «l’élan» qui leur permettrait de reconquérir l’exécutif de la première puissance mondiale.

Mais face à la cour appuyée de M. Romney auprès des électeurs indécis et du centre, Barack Obama a salué vendredi le «talent de vendeur du gouverneur Romney». «Au cours de cette campagne, il a essayé autant que possible de présenter ses mauvaises idées comme du changement», a-t-il ironisé.

Toujours à égalité

A trois jours de l’élection, Barack Obama et son rival républicain Mitt Romney sont toujours pratiquement à égalité dans la course à la Maison blanche, selon le sondage quotidien Reuters/Ipsos publié samedi.

Sur le panel d’électeurs possibles interrogé, 47 % indiquent qu’ils soutiendront Barack Obama, candidat démocrate à sa réélection, contre 46 % qui se disent prêts à soutenir Mitt Romney, ancien gouverneur du Massachusetts. (afp/nxp)

Créé: 03.11.2012, 15h52


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Monde