Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 06:11

Mexique Une journaliste assassinée à son domicile

La journaliste Alicia Diaz Gonzalez a été retrouvée morte à son domicile à Monterrey, son corps présentant des traces de coups.

Un policier monte la garde devant la maison dans laquelle le corps de la journaliste Alicia Diaz Gonzalez a été découvert. (Jeudi 24 mai 2018)

Un policier monte la garde devant la maison dans laquelle le corps de la journaliste Alicia Diaz Gonzalez a été découvert. (Jeudi 24 mai 2018) Image: AFP

Galerie photo

Mexique: le fléau des enlèvements et des disparitions

Mexique: le fléau des enlèvements et des disparitions Les groupes criminels mexicains procèdent régulièrement à des enlèvements. Ils brûlent ou démembrent les corps de leurs victimes avant de jeter leurs restes dans des tombes clandestines.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une journaliste a été retrouvée morte à son domicile à Monterrey, au nord du Mexique, son corps présentant des traces de coups, ont informé jeudi les autorités judiciaires locales. La mort d'Alicia Diaz Gonzalez a été confirmée par le quotidien El Financiero qui l'employait depuis janvier dernier.

«Il est urgent d'obtenir une explication officielle à l'homicide de Alicia Diaz Gonzalez», a écrit sur Twitter Mauricio Mejia, éditeur du journal.

La journaliste âgée de 52 ans «était étendue sur le sol, face contre terre, dans une flaque de sang et avait reçu des coups» a indiqué à l'AFP une source judiciaire de l'Etat de Nuevo Leon (nord), précisant que c'est son fils qui avait découvert le corps. On ignore pour l'heure si cette agression est liée à son activité de journaliste.

Des collègues de Diaz ont indiqué à l'AFP qu'elle travaillait sur les entreprises locales ainsi que sur des sujets liés aux impôts, hypothèques et aux investissements publics. Selon eux il ne s'agissait pas d'informations «sensibles». Diaz avait auparavant travaillé au quotidien El Norte et à La Moneda.

La semaine dernière, le journaliste Juan Carlos Huerta avait été abattu à la sortie de son domicile dans l'Etat de Tabasco (sud-est), devenant le quatrième journaliste assassiné depuis le début d'année.

Plus de 100 journalistes ont été tués au Mexique depuis 2000, selon les associations de défense de la liberté d'expression, dans un pays considéré comme un des plus dangereux pour exercer cette profession. En 2017, au moins 11 d'entre eux ont été tués au Mexique, selon les ONG Reporters sans frontière et Articulo 19. (afp/nxp)

Créé: 25.05.2018, 04h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.