Jeudi 20 février 2020 | Dernière mise à jour 02:29

Mexique Lynchés après une tentative d'enlèvement

Accusés d'enlèvement par la population, cinq hommes ont été pendus dans un village situé à 160 kilomètres de Mexico.

La police n'a rien pu faire pour empêcher le lynchage. (Photo d'illustration)

La police n'a rien pu faire pour empêcher le lynchage. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cinq hommes ont été lynchés mercredi dans un village du centre du Mexique par quelque 200 habitants qui les accusaient d'avoir tenté d'enlever un paysan, ont annoncé les autorités. Les cinq hommes ont été pendus à Tepexco, un village de l'Etat de Puebla, situé à environ 160 kilomètres de Mexico.

Initialement, deux hommes ont enlevé un paysan, mais des policiers ont pu les arrêter alors qu'ils voulaient s'enfuir, a indiqué le gouvernement de l'Etat de Puebla. Les villageois ont alors fermé l'accès à la localité et se sont emparés des deux hommes arrêtés sans que la police ne puisse les en empêcher.

Deux autres individus, dont un mineur, ont été découverts alors qu'ils se cachaient par les villageois qui ont pensé qu'il s'agissait de complices des deux premiers. Un cinquième homme, qui s'était rendu auprès de la police locale pour l'interroger sur les ravisseurs présumés, a lui aussi été capturé par les villageois.

«Fatigués» de la délinquance

Les autorités ont tenté de raisonner les habitants, mais «les villageois hostiles ont refusé le dialogue et plus tard ont tué les cinq personnes qu'il détenaient», a déclaré Fernando Manzanilla, un responsable du gouvernement de l'Etat de Puebla.

Les cinq hommes ont été pendus sur la place centrale du village sans que la police locale et la garde civile n'interviennent car elles craignaient un affrontement majeur avec les habitants déchaînés, a indiqué M. Manzanilla.

Par ailleurs, un automobiliste qui passait par là a été tué par des tirs de la police lors de l'arrestation des deux premiers suspects.

«Les gens sont fatigués» de la délinquance, «ils n'ont plus confiance» dans les autorités, a déclaré M. Manzanilla. «C'est un problème du pays, c'est un problème de l'Etat», a-t-il dit. Depuis le début de l'année 2019, 16 personnes sont mortes lynchées au Mexique. (afp/nxp)

Créé: 08.08.2019, 05h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.