Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:57

Double meurtre Miss Honduras, victime collatérale d'un crime passionnel

Maria José Alvarado a été tuée alors qu'elle s'enfuyait après que le fiancé de sa sœur, jaloux, ait tué cette dernière.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des Honduriens sous le choc rendaient hommage jeudi 20 novembre à Maria José Alvarado, Miss Honduras en titre et concurrente au concours Miss Monde, et à sa sœur Sofia Trinidad, tuées toutes deux par le petit ami de cette dernière, selon la police locale.

Sous une tente blanche dressée dans une rue boueuse face à la maison de leur mère, Teresa Muñoz, famille, amis et habitants de la ville de Santa Barbara, à 200 kilomètres au nord-ouest de Tegucigalpa, ont veillé dans la nuit les dépouilles des jeunes femmes.

Maria José, étudiante en informatique et mannequin dans une émission de télévision, devait représenter son pays au concours Miss Monde, le 14 décembre à Londres.

Les raisons du meutre

Dans la soirée, les corps de Maria José, 19 ans, et de sa sœur de 23 ans avaient été autopsiés après avoir été découverts mercredi matin à demi enterrés sur les berges d'une rivière à une vingtaine de kilomètres du lieu de leur disparition.

Les deux sœurs avaient disparu le jeudi précédent, à l'issue de la fête d'anniversaire de Plutarco Ruiz, le petit ami de Sofia Trinidad, dans les environs de Santa Barbara. Soupçonné du double meurtre, M. Ruiz a été placé en détention, ainsi qu'un de ses amis, Aris Maldonado.

Le propriétaire de la salle où se déroulait la fête, Ventura Diaz, et son épouse, «possibles complices», ont également été interpellés, à indiqué José Coello, porte-parole de la police. «Les interrogatoires vont déterminer s'il y a d'autres (personnes) impliquées», a-t-il ajouté.

Elle aurait été tuée de deux balles alors qu'elle s'enfuyait après que Plutarco Ruiz eut tué sa sœur d'une balle dans la tête, jaloux qu'elle ait dansé avec un autre homme, indiquait mercredi la presse locale.

(afp/nxp)

Créé: 20.11.2014, 17h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.