Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 11:07

Etats-Unis Monica Lewinsky revient sur ses traumatismes

Lors d'une rare interview, l'Américaine raconte comment elle a pu surmonter l'humiliation qui a failli la tuer.

Monica Lewinsky, aujourd'hui âgée de 42 ans, a failli «être humiliée à mort» raconte-t-elle aujourd'hui. (Jeudi 11 février 2016)

Monica Lewinsky, aujourd'hui âgée de 42 ans, a failli «être humiliée à mort» raconte-t-elle aujourd'hui. (Jeudi 11 février 2016) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après son puissant discours lors d'une conférence «Ted Talks» en 2015 dénonçant l'humiliation mondiale dont elle a été victime, Monica Lewinsky a accepté de répondre aux questions de l'émission «Ted Radio Hour» sur les ondes de la radio publique américaine NPR.

Dans cet entretien, l'Américaine de 42 ans revient sur le choc subi en 1998, lorsque sa relation avec Bill Clinton (entre 1995 et 1997) a été dévoilée. L'ancienne stagiaire de la Maison Blanche avait alors 24 ans.

La médiatisation du «Monicagate» à la fin des années 1990 fut exceptionnelle. Pourtant, rares sont ceux qui savent comment la jeune femme a vécu «l'Affaire Lewinsky» et s'en est sortie.

«Je ne pouvais pas avancer. Je ne pouvais pas trouver de travail, j'ai même eu des problèmes pour faire du bénévolat à certains endroits. C'était une période très difficile pour moi» explique-t-elle au présentateur, Guy Raz.

«J'ai pensé que c'était trop»

«La honte, particulièrement à l'échelle de celle dont j'ai été victime, est comme une lourde couverture, qui vous fait suffoquer. On se sent très seul, très isolé. L'image qui me vient à l'esprit est celle d'un être couvert de goudron: la stigmatisation est épaisse et intense, et je crois qu'il est très difficile d'être bien dans sa peau quand on souffre des effets de la honte».

«A de nombreuses, très nombreuses reprises, j'ai pensé que je n'y arriverais pas. J'ai pensé que c'était trop. Je ne pouvais pas imaginer voir une lumière à la fin d'un quelconque tunnel».

La quadragénaire avait déjà souligné dans son discours pour «Ted Talks» qu'elle avait failli être littéralement «humiliée à mort», au point que ses parents l'obligeaient, aux heures les plus sombres du scandale, à se doucher avec la porte de la salle de bain ouverte pour s'assurer qu'elle n'essaierait pas de se suicider.

«La résilience est un muscle»

Elle doit sa vie à la compassion et à l'empathie de son entourage. «C'est parce que j'ai eu l'amour et le soutien de mes proches, de mes amis et de professionnels que je m'en suis sortie». «L'espoir pour moi réside dans l'accumulation d'autres expériences, qui soient différentes, qui diminuent l'impact» du scandale planétaire au cœur duquel elle s'est trouvée.

Comme elle l'expliquait à Vanity Fair en 2014, Monica Lewinsky s'estime être «la la première personne humiliée mondialement sur Internet» - et est bien consciente d'être une «survivante». La Californienne affirme néanmoins que cette phase cauchemardesque de sa vie fait partie de son identité. «J'ai réalisé que je ne pouvais pas fuir ce qui s'était passé».

Son souhait est aujourd'hui de pouvoir venir en aide aux victimes d'humiliations. Face à la caisse de résonance qu'ont offert ces dernières années les réseaux sociaux, elle répète que tous ceux qui sont victimes de ce type de «mise au pilori», notamment de harcèlement en ligne, peuvent s'en sortir, choisir d'écrire autrement leur histoire. «La résilience émotionnelle est quelque chose qu'on peut construire. C'est un muscle qu'on peut renforcer». «Nous sommes tous tellement plus forts et tellement plus résilients que ce que nous pensons».

Ci-dessous, l'entretien diffusé jeudi 11 février sur NPR:

Ci-dessous, son discours sur la scène du Ted Talk en Mars 2015:

Créé: 11.02.2016, 23h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.