Jeudi 4 juin 2020 | Dernière mise à jour 04:59

États-Unis Le télégraphe du Titanic va pouvoir être récupéré

Suite à l'accord de la justice, l'entreprise R.M.S. Titanic va tenter d'aller chercher le télégraphe du paquebot naufragé.

L'entreprise R.M.S. Titanic a déjà mené plusieurs opérations de récupération depuis la découverte de l'épave du Titanic en 1985.

L'entreprise R.M.S. Titanic a déjà mené plusieurs opérations de récupération depuis la découverte de l'épave du Titanic en 1985. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice américaine a donné cette semaine son feu vert à une expédition visant à récupérer le télégraphe du Titanic. Elle a autorisé du même coup, pour la première fois, à découper l'épave du paquebot naufragé.

Une juge fédérale de l'État de Virginie a accepté une requête de la compagnie R.M.S. Titanic, qui espère faire remonter à la surface cet été la station radio, d'où ont été émis les signaux de détresse du navire.

La magistrate a estimé que le télégraphe Marconi avait une «grande valeur historique, éducative, scientifique et culturelle», et que l'opération permettrait d'«entretenir le souvenir» des quelque 1500 personnes mortes dans le naufrage en 1912.

L'entreprise R.M.S. Titanic a déjà mené plusieurs opérations de récupération depuis la découverte de l'épave du Titanic en 1985. Elle s'était, jusqu'ici, contentée de recueillir des objets éparpillés dans un champ de débris entre les deux parties du navire.

Polémiques

En 2000, la justice lui avait interdit de découper l'épave pour en retirer des diamants. Cette fois, la juge estime possible de le faire «a minima» pour se frayer un passage jusqu'à l'appareil recherché. Selon le «New York Times», R.M.S. Titanic tentera d'éviter cette option et aimerait accéder au télégraphe par une lucarne.

Plus gros paquebot au monde, le Titanic avait quitté Southampton le 10 avril 1912 pour son voyage inaugural, qui devait le conduire à New York. Après avoir heurté un iceberg, il a sombré dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Il repose depuis à 3821 mètres de profondeur dans des eaux internationales de l'Atlantique Nord.

La remontée d'objets de son épave a suscité de fortes polémiques. Certains, à commencer par les descendants des victimes, considèrent le bateau comme un mémorial inviolable, un lieu de sépulture. Mais depuis sa découverte, l'épave est assaillie par les touristes et les chercheurs de trésors. (ats/nxp)

Créé: 21.05.2020, 04h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.