Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 22:28

Investiture des députés Venezuela: l'opposition revendique la majorité

Le chef de file des députés chavistes et numéro deux du régime a toutefois refusé de reconnaître trois nouveaux députés suspendus par la justice.

Les membres de l'opposition au Parlement venézuelien revendique la majorité.

Les membres de l'opposition au Parlement venézuelien revendique la majorité. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'opposition vénézuélienne, qui domine désormais l'Assemblée nationale, a officiellement investi mercredi les trois députés anti-chavistes suspendus par la justice.

Elle a ainsi revendiqué la majorité des deux tiers (112 sièges sur 167) qui lui confère de larges pouvoirs.

Le chef de file des députés chavistes et numéro deux du régime, Diosdado Cabello, a toutefois refusé de reconnaître ces nouveaux députés. Il a annoncé un recours devant le Tribunal suprême de justice (TSJ), la plus haute autorité judiciaire du pays.

Le nombre de députés est déterminant pour l'opposition, celui-ci lui permettant de passer de la majorité des trois cinquièmes à celle des deux tiers, avec laquelle elle peut convoquer un référendum, mettre en place une assemblée constituante, voire entraîner, via une réduction de la durée de son mandat, le départ anticipé du président.

Ouverture des travaux

Mercredi, la nouvelle Assemblée nationale a ouvert ses travaux avec l'investiture des ces trois nouveaux députés de l'opposition. Mardi, seuls 163 des 167 députés élus le 6 décembre avaient été investis pour cinq ans, le TSJ ayant décidé fin décembre de suspendre l'élection de quatre députés dans l'Etat d'Amazonas (sud), trois opposants et un chaviste. Le député chaviste manquant était absent mercredi, a constaté l'AFP.

«Nous allons saisir le Tribunal suprême de justice et introduire un recours. Les citoyens investis mercredi ne sont pas des députés», a déclaré le chaviste Diosdado Cabello. «Il n'y a pas de conflit de pouvoirs, il y a une violation de la Constitution», a-t-il ajouté. «Nous nous retrouvons avec une crise constitutionnelle en moins de 24 heures (...) ce qui sera voté en présence de ces députés sera considéré comme nul», a résumé un autre député chaviste, Elias Jaua.

Le Venezuela, qui possède les plus grandes réserves pétrolières du monde, a vu son économie s'effondrer ces derniers mois au même rythme que les cours du brut. Pénuries au quotidien et inflation galopante (200% selon les experts) suscitent un mécontentement populaire qui a profité à l'opposition. (ats/nxp)

Créé: 06.01.2016, 23h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.