Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 08:08

Justice Weinstein condamné à 23 ans de prison

La peine de prison que va devoir effectuer Harvey Weinstein pour viol et agression sexuelle a été prononcée mercredi.

Harvey Weinstein n'a jamais reconnu publiquement autre chose que des relations consenties avec les femmes qui l'accusent. (Photo d'archives)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ex-producteur de cinéma Harvey Weinstein, coupable de viol et d'agression sexuelle, a été condamné mercredi à 23 ans de prison, une peine très lourde notamment compte tenu de son âge (67 ans).

La sentence prononcée par le juge de Manhattan James Burke est proche du maximum prévu, soit 29 ans, pour les deux chefs d'accusation dont Harvey Weinstein avait été déclaré coupable le 24 février.

Les avocats de l'ancien magnat d'Hollywood avaient demandé au juge James Burke une peine de cinq ans, soit le minimum légal selon les textes de l'Etat de New York.

«Compte tenu de son âge (67 ans)», avaient-ils écrit, «toute peine supérieure au minimum légal (...) équivaudrait à une condamnation à perpétuité».

Victime du mouvement #MeToo

Les avocats avaient fait valoir que, depuis octobre 2017, leur client avait perdu sa femme, qui l'a quitté, son emploi, sa société (The Weinstein Company) et faisait encore face à des manifestations d'hostilité constantes.

La défense avait mentionné aussi ses deux jeunes enfants, de 6 et 9 ans. «Il se pourrait que je ne revoie jamais mes enfants», a dit mercredi Harvey Weinstein, qui s'exprimait pour la première fois depuis le début du procès. Durant son allocution, il s'est présenté en victime du mouvement #MeToo. «J'étais le premier exemple et maintenant, il y a des milliers d'hommes accusés».

«Je suis inquiet pour ce pays», a-t-il expliqué. En face, il y avait les victimes, les six femmes à avoir témoigné au procès, qui se tenaient côte à côte au premier rang, une image marquante de ce procès. Deux d'entre elles, Mimi Haleyi et Jessica Mann, dont l'agression a mené à la condamnation d'Harvey Weinstein, se sont adressées au juge avant qu'il n'annonce sa décision.

«L'incident avec Harvey Weinstein a changé le cours de ma vie», a expliqué Mimi Haleyi, qui a dû s'interrompre, en pleurs, avant de reprendre son allocution. «Il a détruit une partie de moi.» «J'espère que (la peine) sera suffisamment longue pour qu'il prenne conscience de ce qu'il a fait, à moi et à d'autres, et se repente vraiment», a conclu l'ancienne assistante de production, agressée sexuellement par le producteur en 2006. (AFP/nxp)

Créé: 11.03.2020, 16h08

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.