Jeudi 27 juin 2019 | Dernière mise à jour 05:51

italie Une ancienne proie de DSK sort du silence

Une célèbre journaliste transalpine a révélé que l’ex-numéro 1 du Fonds monétaire international a tenté de l’embrasser lors d’une interview au Forum de Davos (GR).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il m’a poussée violemment contre un mur et a tenté de m’embrasser.» Myrta Merlino viendrait donc allonger la longue liste des femmes victimes de la libido débordante de Dominique Strauss-Kahn.

La journaliste italienne de 44 ans officiant sur la chaîne privée LA7 aurait été l’objet des assauts de celui qui était alors ministre français de l’Economie, il y a une dizaine d’années, en marge du World Economic Forum de Davos (GR). Myrta Merlino a longuement raconté l’incident lundi à une radio transalpine. «Dominique Strauss-Kahn avait accepté de me recevoir pour une interview malgré son programme médiatique déjà surchargé. Il m’a donné rendez-vous à 20 h au bar de son hôtel.

«Une fois au bar, un serveur m’a apporté un petit billet sur un plateau dans lequel Dominique Strauss-Kahn me demandait de le rejoindre dans sa suite.» Myrta Merlino s’exécute sans penser à mal. Quand il lui ouvre en peignoir et avec une grosse coupe de champagne à la main, elle tique mais entre dans l’idée de commencer son interview. Laquelle n’aura jamais lieu. DSK amorce en effet illico une cour lourdingue à coup de: «J’adore les femmes journalistes!» Myrta Merlino lui réplique: «Pour moi, votre épouse (Anne Sinclair, ndlr) est une femme extraordinaire doublée d’une grande journaliste.» C’est à ce moment-là qu’il tente d’imposer son baiser. Sauf que la volcanique Napolitaine ne l’entend pas de cette oreille. «Je lui ai alors décoché une grosse claque et je suis sortie de la chambre.»

Pourquoi ne pas avoir rendu public cet épisode plus tôt, ou même porté plainte à l’époque? «Car je l’ai vécu comme un accident de parcours graveleux et déplacé de la part d’un crétin essayant de profiter de sa position et pas du tout comme une tentative d’abus sexuel violent. Et je ne voulais surtout pas en tirer une quelconque célébrité. Ce qui m’intéresse, moi, c’est d’être reconnue comme une professionnelle pour les informations que je déniche.»

(Le Matin)

Créé: 05.06.2013, 12h05


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.