Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 07:21

Syrie Appel à saisir la Cour pénale internationale

Vingt-deux pays, dont la Suisse, ont appelé mercredi à Genève le Conseil de sécurité de l’ONU à saisir la Cour pénale internationale pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre en Syrie.

La Cour pénale internationale de justice.

La Cour pénale internationale de justice. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’impunité pour de graves violations des droits de l’homme et des crimes contre l’humanité est inacceptable, selon une déclaration faite mercredi par vingt-deux pays, dont la Suisse.

L’ambassadeur de Suisse à l’ONU Alexandre Fasel a exprimé son plein soutien à la déclaration lue par les Maldives au nom de 22 Etats et appelant le Conseil de sécurité de l’ONU à déférer la situation en Syrie à la CPI, «l’institution internationale propre à poursuivre et juger les auteurs présumés de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre».

«Toutes les allégations de violations doivent faire l’objet d’une enquête en vue de poursuivre les responsables de tels actes. Quels que soient les auteurs des crimes commis en Syrie, ils doivent savoir qu’ils devront répondre de leurs actes devant la justice», a souligné l’ambassadeur de Suisse dans son intervention devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Impunité inacceptable

Dans leur déclaration commune, les 22 Etats se déclarent extrêmement préoccupés et consternés par le rapport de la commission d’enquête internationale concluant que des «violations graves, massives et systématiques des droits de l’homme, équivalant à des crimes contre l’humanité, auraient été commises en Syrie».

«Ces crimes continuent de rester impunis, mais l’impunité pour de graves violations des droits de l’homme et des crimes contre l’humanité est inacceptable», ajoute le texte lu par les Maldives.

«Comme la Syrie reste incapable ou ne veut pas enquêter sur ces crimes et en juger les responsables, nous soutenons pleinement les appels de la Haut Commissaire aux droits de l’homme et des procédures spéciales de l’ONU que la situation en Syrie soit déférée à la Cour pénale internationale», affirme le document.

Outre la Suisse et les Maldives, l’Autriche, le Botswana, la Bulgarie, la République tchèque, le Costa Rica, la Croatie, le Danemark, la France, le Honduras, l’Irlande, l’Islande, le Liechtenstein, le Nigéria, la Norvège, la Pologne, le Pérou, la Corée du Sud, la Moldavie, la Slovaquie et la Slovénie ont approuvé la déclaration. (ats/nxp)

Créé: 27.06.2012, 14h17


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.