Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:20

Manifestation «Aquarius = déchéance morale de la France»

Une marche en faveur des migrants est arrivée à Paris dimanche. Des manifestants ont dénoncé l'attitude des autorités françaises.

Galerie photo

Migrants: la crise de l'Aquarius en images

Migrants: la crise de l'Aquarius en images Les ONG SOS Méditerranée et MSF arrêtent d'exploiter le navire humanitaire Aquarius, qui cristallisait les tensions autour de la gestion de la crise migratoire par les pays européens.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelques milliers de personnes ont défilé dimanche à Paris lors de l'arrivée dans la capitale d'une «marche solidaire et citoyenne» partie de Vintimille (Italie). Ils étaient réunis pour soutenir les migrants et protester contre le blocage des frontières et le délit de solidarité, a rapporté une journaliste de l'AFP.

Contre le délit de solidarité

Munis de pancartes «Ici nous sommes tous d'ailleurs» et «Aquarius = déchéance morale de la France», les manifestants sont partis de la place de la Bastille pour rejoindre la place de la République. Certains portaient des drapeaux du Nouveau parti anticapitaliste, du mouvement Attac et de l'organisation antiraciste Mrap.

Ils étaient 4000 selon les organisateurs, 600 selon la préfecture de police, à se joindre à une dizaine de marcheurs partis fin avril de la frontière franco-italienne pour rallier Calais (nord-ouest) début juillet, puis Londres en transports. Le but de cette marche de 1400 km est de «protester contre le blocage des frontières, contre le délit de solidarité et plaider pour un accueil véritable de migrants», selon les organisateurs.

Silence du gouvernement

Au cours de ce défilé, nombre de manifestants ont conspué l'attitude de la France qui, dans un premier temps, n'a pas proposé d'accueillir les migrants à bord du bateau Aquarius. «Le gouvernement, par son silence, s'est mis au même niveau, au diapason politique de l'extrême droite», a dénoncé au micro le député de la France insoumise (extrême gauche), Éric Coquerel. (ats/nxp)

Créé: 17.06.2018, 22h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.