Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 08:25

Afghanistan Il se fait exploser dans un mariage, 63 morts

Une attaque contre un mariage se tenant à Kaboul a fait 63 morts et 182 blessés. L'attentat a été revendiqué par l'Etat islamique.

Les mariages sont régulièrement ciblés par les terroristes en Afghanistan. (Photo d'archives)

Les mariages sont régulièrement ciblés par les terroristes en Afghanistan. (Photo d'archives) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un attentat kamikaze revendiqué par l'Etat islamique (EI) a fait au moins 63 morts et blessé 182 personnes samedi soir lors des festivités autour d'un mariage à Kaboul, au moment où la population afghane espère un accord imminent entre Etats-Unis et talibans.

«Parmi les victimes il y a des femmes et des enfants», a affirmé le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Nasrat Rahimi selon lequel l'attentat est l'oeuvre d'un «kamikaze». «Les participants dansaient et faisaient la fête quand l'explosion s'est produite» peu avant 23H00 (18H30 GMT), a témoigné un invité blessé par des éclats aux bras et à l'abdomen.

«C'était le chaos, une scène de massacre et de carnage», a dit d'une voix tremblante un autre blessé de 22 ans, interrogé sur son lit d'hôpital par l'AFP. Selon Hameed Quresh, qui a perdu un de ses frères dans l'explosion, plus de 1.000 personnes participaient aux festivités.

Les mariages en Afghanistan rassemblent plusieurs centaines d'invités, réunis dans la capitale dans de grands complexes en périphérie de Kaboul, où hommes et femmes, généralement séparés dans deux salles différentes, dinent puis dansent au son d'un orchestre. Les talibans, qui livrent une guerre d'insurrection depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir en 2001 par une coalition menée par les Etats-Unis, ont rapidement nié toute implication.

L'attentat a été revendiqué dimanche après-midi par la branche afghane de l'EI. «Le frère kamikaze (...) a réussi à atteindre un grand regroupement d'apostats», a écrit le groupe djihadiste sur son compte Telegram. L'EI, un groupe d'islamistes radicaux sunnites, a pris à plusieurs reprises pour cible la communauté chiite d'Afghanistan, dont les familles des mariés faisaient partie.

«Plateforme aux terroristes»

«Les talibans ne peuvent s'exonérer de tout blâme car ils servent de plateforme aux terroristes», a réagi le président Ashraf Ghani, qualifiant l'attentat de «barbare». En signe de deuil, il a reporté les festivités prévues lundi avec l'inauguration du palais Darulaman pour marquer le centenaire de l'indépendance afghane vis-à-vis de l'influence britannique.

«Ils ont changé mon bonheur en chagrin. J'ai perdu mon frère, mes amis, ma famille. Je ne pourrai plus jamais être heureux», a témoigné auprès de la télévision locale le marié, prénommé Mirwais. «Hier après-midi, les invités sont venus à mon mariage avec des visages souriants, le soir, on sortait leurs corps de la salle» de mariage, s'est-il désolé, indiquant que sa femme «ne cesse de s'évanouir».

Des enterrements étaient immédiatement organisés dans les cimetières de la ville, selon des images de la télévision locale montrant des proches mettant en terre 14 membres d'une même famille. De nombreux messages de condamnations ont afflué des ambassades présentes en Afghanistan, des missions de l'Otan et de l'ONU. Le chef de l'exécutif Abdullah Abdullah a déclaré que «cette attaque odieuse et inhumaine est bien un crime contre l'humanité».

«Accélérer le processus»

L'attentat de samedi est survenu alors que la population afghane, exaspérée par la violence aveugle, espère la conclusion d'un accord entre les Etats-Unis et les talibans qui ouvrirait la voie à des négociations de paix entre gouvernement afghan et groupe insurgé.

«Nous avons de très bonnes discussions avec les talibans. Nous avons de très bonnes discussions avec le gouvernement afghan», a déclaré dimanche le président américain Donald Trump à des journalistes dans le New Jersey (nord-est).

Plusieurs sources américaines laissaient entendre ces derniers jours qu'un accord pourrait être imminent, mais certains points restent à régler. L'envoyé spécial Zalmay Khalilzad, à la tête de l'équipe de négociation américaine, pourrait à nouveau se rendre dans la région dans les prochains jours afin de poursuivre, voire finaliser, les négociations.

«Nous devons accélérer le processus de paix en Afghanistan, y compris les négociations intra-afghanes. Si nous réussissons, les Afghans seront beaucoup mieux placés pour vaincre l'EI», a-t-il tweeté dimanche.

L'accord porterait sur un retrait progressif des 14'000 soldats américains en échange de la promesse que les miliciens islamistes, qui ont longtemps hébergé Al-Qaïda, ne permettraient pas que l'Afghanistan redevienne un abri pour les djihadistes . A l'approche d'un accord, la violence a redoublé dans le pays.

Samedi matin une voiture familiale a sauté sur une mine artisanale placée sur une route dans la province de Balkh. Les 11 passagers, tous issus d'une même famille, sont morts, a indiqué le gouverneur du district de Dawlat Abad, Mohammad Yosuf. Selon Adil Shah, porte-parole du gouverneur de la province, «les forces de sécurité ont combattu dans la région les talibans» qui «ont posé des bombes en bordure de route». (afp/nxp)

Créé: 18.08.2019, 23h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.