Lundi 24 février 2020 | Dernière mise à jour 13:05

Problème technique Tous les avions cloués au sol en Nouvelle-Zélande

La totalité des avions de ligne et des aéronefs civils étaient cloués au sol mardi en Nouvelle-Zélande, ont annoncé les autorités. En cause, une défaillance du système de contrôle aérien.

L'aéroport d'Auckland, en Nouvelle-Zélande.

L'aéroport d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. Image: DR / PHOTO D'ILLUSTRATION

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Airways New Zealand, l'Autorité de gestion du contrôle aérien, a déclaré que l'ensemble des vols, internationaux comme intérieurs, étaient concernés par une défaillance du système de contrôle aérien qui cloue au sol la totalité des avions de ligne et des aéronefs civils ce mardi 23 juin en Nouvelle-Zélande.

«Il y a eu une défaillance de système radar à 14h48 et nous travaillons pour résoudre le problème en ce moment», a déclaré une porte-parole de Airways New Zealand. Elle n'était pas en mesure de préciser à quel moment les vols pourraient décoller à nouveau.

«En conséquence, tous les avions sont maintenus au sol. Aucun avion ne peut décoller du territoire national. Les avions déjà en vol ont reçu l'autorisation d'atterrir», a-t-elle poursuivi. D'après son site internet, Airways New Zealand s'occupe de 30 millions de kilomètres carrés d'espace aérien et gère environ un million de vols annuels.

L'aéroport d'Auckland, le plus grand du pays, a averti les passagers qu'ils devaient s'attendre à des retards. (ats/nxp)

Créé: 23.06.2015, 06h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.