Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 20:53

médias Australie: des Unes noires en guise de protestation

La presse australienne a barré la une de ses journaux pour protester contre le recul de la liberté des médias et la culture du secret au sein du gouvernement.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ensemble des Unes de la presse australienne étaient caviardées lundi matin en signe de protestation contre le recul de la liberté presse et la culture du secret au sein du gouvernement. Des publicités ont également été diffusées sur l'ensemble des chaînes de télévision.

Elles invitaient les téléspectateurs à réfléchir à la question: «Quand le gouvernement vous cache la vérité, qu'est-ce qu'il vous cache?». Cette campagne pour le droit à l'information intervient après des descentes de la police fédérale, il y a quelques mois, à la chaîne nationale ABC et au domicile d'une journaliste de News Corp, qui avaient publié deux informations embarrassantes pour le gouvernement.

Les médias australiens demandent notamment que les journalistes ne soient pas soumis à la législation très stricte en matière de sécurité nationale qui, selon eux, complique leur travail.

«Attaques» contre la presse

«La culture du secret qui découle de ces dispositions légales restreint le droit de tout Australien à être informé et cela va bien au-delà de l'intention de départ qui était la préservation de la sécurité nationale», a indiqué Paul Murphy, chef du syndicat Media Entertainment and Arts Alliance.

«Les opérations de police au domicile de la journaliste de News Corp, Annika Smethurst, et au siège d'ABC à Sydney sont des attaques portées à la liberté de la presse en Australie, mais elles ne représentent que la partie émergée de l'iceberg», selon M. Murphy.

A la suite de ces perquisitions, trois journalistes pourraient faire l'objet de poursuites criminelles: Mme Smethurst, pour avoir révélé que le gouvernement envisageait d'espionner les Australiens, et deux journalistes d'ABC pour avoir dénoncé des crimes de guerre qui auraient été commis par les forces spéciales australiennes en Afghanistan. (ats/nxp)

Créé: 21.10.2019, 09h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.