Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 03:57

Conflit maritime Un bateau de pêche vietnamien coulé par un navire chinois

Un bateau de pêche vietnamien a coulé sans faire de victimes, après avoir été heurté par un navire chinois. Cet incident ravive les tensions autour de ces eaux disputées, où Pékin a installé une plate-forme pétrolière.

L'incident s'est produit dans une zone que se disputent Hanoï et Pékin en mer de Chine méridionale.

L'incident s'est produit dans une zone que se disputent Hanoï et Pékin en mer de Chine méridionale. Image: ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION/Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Vietnam a accusé mardi un navire chinois d'avoir fait couler lundi après-midi un bateau de pêcheurs vietnamiens dans la zone des archipels des Paracels. Cet incident ravive les tensions autour de ces eaux disputées, où Pékin a installé une plate-forme pétrolière.

L'incident a été qualifié par le Japon, confronté lui aussi aux revendications de souveraineté maritimes de la Chine, d'"extrêmement dangereux".

Encerclé par 40 bateaux

Les pêcheurs vietnamiens, secourus par un autre bateau vietnamien, ont raconté que leur bateau avait été encerclé par quelque 40 bateaux chinois avant d'être attaqué, selon l'agence officielle vietnamienne VNA.

L'agence chinoise Chine nouvelle a accusé quant à elle le bateau vietnamien d'être responsable de la collision, assurant qu'il avait "chaviré après avoir harcelé un bateau chinois et être entré en collision avec lui".

Tensions autour d'une plate-forme

Selon le responsable des secours vietnamiens, ce nouvel incident s'est produit "non loin" de la plate-forme pétrolière installée par Pékin début mai dans la zone des archipels des Paracels, ce qui avait suscité mi-mai des violences antichinoises meurtrières au Vietnam, les plus sévères depuis des décennies, conduisant la Chine à évacuer des milliers de ses ressortissants.

Lors de ces émeutes, des milliers de manifestants avaient incendié des entreprises étrangères, notamment chinoises, au Vietnam. Quatre Chinois ont alors été tués, selon Pékin. Et une Vietnamienne s'est immolée la semaine dernière pour protester contre cette plate-forme, qui selon Hanoï, a "sérieusement menacé la paix". Provocations régulières

Le Vietnam et la Chine se disputent de longue date l'archipel des Paracels et celui des Spratleys, dont les fonds sont présumés riches en pétrole et qui constituent d'importantes voies maritimes internationales. Ces îles sont contrôlées par la Chine depuis 1974 mais revendiquées par le Vietnam.

Des bateaux vietnamiens et chinois se provoquent régulièrement dans cette zone, Chine et Vietnam s'accusant mutuellement d'être à l'origine des incidents. (ats/nxp)

Créé: 27.05.2014, 11h08

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.