Dimanche 20 octobre 2019 | Dernière mise à jour 14:11

Pollution La Chine s'engage à améliorer son air d'ici 2035

Le ministre chinois de l'Environnement a indiqué que Pékin allait prendre des mesures drastiques contre les groupes industriels les plus polluants.

La pollution oblige de nombreux Chinois à porter des masques lors de certaines périodes de l'année.

La pollution oblige de nombreux Chinois à porter des masques lors de certaines périodes de l'année. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chine va s'efforcer d'atteindre pleinement ses objectifs en matière de normes de qualité de l'air d'ici 2035, a annoncé lundi le ministre chinois de l'Environnement. Il s'exprimait en marge du 19e Congrès du Parti communiste.

«Nous avons bien conscience que la qualité actuelle de l'air est en deçà des attentes de la population (...) mais il faut être patient, concernant les améliorations, car il faut du temps pour résoudre un tel problème», a dit Li Ganjie devant les journalistes.

Pékin va prendre des mesures drastiques contre les groupes industriels les plus polluants afin d'inverser les nuisances que les trente années de croissance ont causées aux fleuves, au sol et à l'atmosphère.

«Nous avons beaucoup trop de marchandises transportées par voie terrestre. Certaines entreprises contournent les mesures de contrôle. Certaines collectivités locales n'appliquent pas les mesures émises par le gouvernement central», a regretté le ministre de la Protection de l'environnement.

Contraintes de production

Pour y remédier, les autorités chinoises vont imposer des contraintes de production cet hiver pour réduire les émissions de particules fines d'au moins 15% dans 28 des villes les plus exposées à la pollution dans le nord du pays.

La Chine s'est par ailleurs engagée à atteindre un taux de particules fines de 35 microgrammes par mètre cube d'ici 2035, a dit Li Ganjie.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande que la densité de particules fines dans l'air ne dépasse pas les 10 microgrammes par mètre cube. Or, sur les huit premiers mois de l'année, les taux de particules fines en Chine atteignent en moyenne 42 microgrammes par mètre cube, soit un recul de 2,3% par rapport à la même période de 2016. (ats/nxp)

Créé: 23.10.2017, 18h32


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.