Mercredi 24 janvier 2018 | Dernière mise à jour 01:38

Australie Découverte d'un sous-marin disparu en 1914

L'épave du premier sous-marin australien a été retrouvée plus d'un siècle après sa disparition pendant la Première guerre mondiale.

L'épave a été retrouvée par plus de 300 mètres de fonds 103 ans après sa disparition. (Jeudi 21 décembre 2017)

L'épave a été retrouvée par plus de 300 mètres de fonds 103 ans après sa disparition. (Jeudi 21 décembre 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le plus ancien mystère de l'histoire militaire de l'Australie vient d'être résolu avec la découverte de l'épave de son premier sous-marin, retrouvé plus d'un siècle après sa disparition au large des côtes de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, ont annoncé les autorités jeudi.

HMAS AE1, le premier des deux sous-marins de Class E construits pour la Marine royale australienne, s'était volatilisé le 14 septembre 1914 près des îles Duke of York, avec à son bord 35 membres d'équipage britanniques, australiens et néo-zélandais.

Cette perte fut la première d'un submersible allié pendant la Première guerre mondiale et sa disparition constituait le mystère naval le plus ancien de l'histoire de l'Australie.

300 mètres de fond

L'épave a été retrouvée par plus de 300 mètres de fond dans la zone de sa disparition par la 13e expédition lancée à ses trousses, avec l'aide du Fugro Equator, un bâtiment de recherches également utilisé par l'Australie pour tenter de traquer le vol MH370 disparu de Malaysia Airlines.

«Après 103 ans, le plus ancien mystère naval de l'Australie a trouvé sa conclusion», a déclaré à la presse la ministre de la Défense Marise Payne. «C'est l'une des découvertes les plus significatives de l'histoire maritime de l'Australie. La perte de l'AE1 en 1914 fut une tragédie pour notre nation qui prenait alors son envol».

Mme Payne a espéré que la découverte de l'épave permettrait de comprendre les causes du naufrage. Le sous-marin avait été armé en février 1914 à Porstmouth, dans le sud de la Grande-Bretagne, et avait rejoint Sydney en mai.

Mme Payne a déclaré que son gouvernement était en contact avec les autorités de Papouasie pour conserver le site et organiser des commémorations en mémoire des disparus. (afp/nxp)

Créé: 21.12.2017, 05h54

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.