Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 01:47

Diplomatie Didier Burkhalter veut mieux relier l'Asie et l'Europe

Le Neuchâtelois et actuel président de l'OSCE a terminé sa tournée par le Kirghizistan. Après les questions internationales, il a souligné l'importance de l'Asie centrale comme pont entre deux continents.

Le président de la Confédération a effectué une visite de quatre jours en Asie centrale, s'arrêtant successivement au Turkménistan, au Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et au Kirghizistan.

Le président de la Confédération a effectué une visite de quatre jours en Asie centrale, s'arrêtant successivement au Turkménistan, au Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et au Kirghizistan. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Didier Burkhalter a terminé ce samedi 22 novembre sa tournée en Asie centrale en rendant successivement visite aux présidents tadjik Emomali Rahmon et kirghize Almazbek Atambaev. Le président de la Confédération a discuté avec ses homologues des bonnes relations entre l'OSCE et ces deux pays.

Poursuite d'un projet arrivant à son terme

En compagnie de M. Rahmon, le chef de la diplomatie suisse, président en exercice de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), s'est félicité de la bonne coopération des autorités tadjikes avec cette organisation, a indiqué samedi à l'ats le porte-parole du Département fédéral des Affaires étrangères Jean-Marc Crevoisier.

Au terme de cette rencontre, le Neuchâtelois s'est rendu sur le terrain. Il a visité un centre de l'OSCE et rencontré à cette occasion des représentants de la société civile.

Quelques heures plus tard au Kirghizstan Didier Burkhalter a relevé les mêmes points positifs face au président Atambaev. Cette bonne entente entre les autorités kirghizes et l'OSCE s'est traduite par l'annonce de la poursuite jusqu'à son terme fin 2015 de l'initiative de sécurité, un projet auquel les autorités de cet Etat souhaitaient mettre un terme immédiatement, a ajouté le porte-parole.

En plus de M. Atambaev, Didier Burkhalter a rencontré au Kirghizistan le Premier ministre Djoomart Otorbaev et le ministre des Affaires étrangères Erlan Abdyldaev. Au cours de ces entretiens, les bonnes coopérations entre Berne et Bichkek ont été soulignées.

Les entrevues ont également permis d'effectuer un tour d'horizon des questions internationales, notamment la situation en Ukraine. La situation à la frontière entre l'Afghanistan et le Tadjikistan a été spécifiquement évoquée plus tôt dans la journée entre MM. Burkhalter et Rahmon.

«Un pont entre l'Asie et l'Europe»

La coopération au développement a également figuré au programme des divers entretiens de samedi. M. Burkhalter s'est félicité «de la bonne collaboration» des autorités tadjikes avec les partenaires suisses de l'aide au développement, a précisé M. Crevoisier.

Pour mémoire, le pays montagneux d'Asie centrale fait partie des pays prioritaires de la politique suisse de coopération au développement, rappelle le porte-parole. MM. Burkhalter et Rahmon ont d'ailleurs discuté du soutien helvétique dans ce domaine.

«L'Asie centrale joue un rôle important de pont entre l'Asie et l'Europe», a résumé Didier Burkhalter à l'heure du bilan.

Le président de la Confédération a effectué une visite de quatre jours en Asie centrale, s'arrêtant successivement au Turkménistan, au Kazakhstan, en Ouzbékistan, au Tadjikistan et au Kirghizistan. Les cinq pays font partie du groupe de vote de la Suisse au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale. Ils collaborent étroitement avec la Confédération dans le cadre des institutions de Bretton Woods. (ats/nxp)

Créé: 22.11.2014, 15h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.