Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 21:52

Cambodge L'ex-ministre des Affaires étrangères khmer rouge est mort

L'ex-ministre des Affaires étrangères du régime cambodgien des Khmers rouges, âgé de 87 ans, est décédé. Il était jugé pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l'Humanité.

Ieng Sary

Ieng Sary Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Nous pouvons confirmer que Ieng Sary est mort ce matin après avoir été hospitalisé le 4 mars», a déclaré Lars Olsen, porte-parole de la cour. L'ancien ministre était le visage public du régime marxiste totalitaire, responsable de la mort de quelque deux millions de personnes.

Il comparaissait devant le tribunal de Phnom Penh, parrainé par les Nations unies, avec l'ancien chef de l'Etat Khieu Samphan, 81 ans, et le «frère numéro deux» et idéologue du régime, Nuon Chea, 86 ans.

Il disparaît sans avoir jamais expliqué son rôle dans l'appareil d'un régime qui a détruit un quart de la population du Cambodge, vidant les villes, supprimant la monnaie, la religion et l'éducation et plongeant la société dans une profonde terreur.

Un autre responsable politique majeur du régime, Mme Ieng Thirith, est encore en vie. Mais l'ex-ministre des Affaires sociales, veuve de Ieng Sary, a perdu la raison et a été déclarée inapte à être jugée.

Les craintes étaient vives depuis longtemps que certains de ces accusés ne meurent sans répondre de leur rôle dans cette sombre page de l'histoire du pays. (ats/nxp)

Créé: 14.03.2013, 07h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.