Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 11:37

Corée du Nord «Une guerre peut éclater à tout moment»

Un haut responsable militaire a déclaré mercredi que la Corée du Nord a décidé que son armée coupait la ligne téléphonique d'urgence avec son homologue de la Corée du Sud.

Des soldats de l'armée nord-coréenne sont en position de tirs.

Des soldats de l'armée nord-coréenne sont en position de tirs. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Corée du Nord a annoncé mercredi que son armée coupait la ligne téléphonique d'urgence avec son homologue de la Corée du Sud, plusieurs jours après avoir suspendu le «téléphone rouge» entre les deux gouvernements et menacé Séoul et les Etats-Unis d'une attaque nucléaire.

«A partir de maintenant, toutes les communications militaires Nord-Sud sont coupées», a déclaré l'agence de presse gouvernementale nord-coréenne CNA, citant un haut responsable militaire. «Dans une situation où une guerre peut éclater à tout moment, il n'est plus besoin de maintenir» ces communications, a ajouté ce responsable.

La ligne sera suspendue «aussi longtemps que dureront les actes hostiles et anachroniques du Sud». Mi-mars, le Nord avait interrompu le téléphone rouge entre Pyongyang et Séoul, lien de communication en cas d'urgence. Cette ligne, installée en 1971, avait déjà été suspendue à cinq reprises par le Nord, la dernière fois en 2010. (afp/nxp)

Créé: 27.03.2013, 09h48


Sondage

Une ou un écologiste au Conseil fédéral: êtes-vous pour ou contre?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.